Derniers articles publiés

Présidentielle : Jean Lassalle et l'Europe des échanges

Actualité 12.04.2017

A l'approche du premier tour de l'élection présidentielle française, qui se tiendra le 23 avril, les positions des candidats se précisent, notamment sur l'Europe. Huit prétendants à l'Elysée sur onze se déclarent ouvertement eurosceptiques, dessinant une frontière nette entre pro et anti-Européens.

Dans son programme présidentiel, Jean Lassalle présente une vision intergouvernementale de l’Europe. Se réclamant du gaullisme, le candidat du mouvement Résistons ne prévoit toutefois pas de sortir de l’UE. Tour d'horizon de son programme pour l'Europe.

Jean Lassalle

Pour une Europe des nations

Si Jean Lassalle n’envisage pas, dans son programme, une sortie de la France de l’Union européenne, le candidat de Résistons prévoit néanmoins de revoir les modalités de la participation française à l’Europe. Neuf mesures sont à cet égard proposées :

  • "Reprendre nos marges de décision sur le budget, la directive Habitat et la PAC".
  • "Retirer à la Commission européenne la mission de représenter la France" dans la négociation de traités commerciaux internationaux. Interrompre la négociation du TAFTA et du CETA.
  • "Réviser la participation financière de la France au budget européen".
  • "Soumettre à référendum toute adhésion à l’Union européenne".
  • "Mettre en débat et voter au Parlement toute législation d’origine européenne au lieu de laisser l’exécutif les approuver par ordonnance".
  • "Auditer l’application française des normes européennes, trop surinterprétées".
  • "Exiger de l’Agence européenne du médicament qu’elle se rende indépendante des grands laboratoires, sinon en sortir".
  • "Coopérer directement en bilatéral avec nos voisins, par exemple l’Allemagne sur la transition énergétique".

Renforcer les échanges entre Européens

Jean Lassalle prévoit également plusieurs mesures de nature à renforcer les liens entre les Européens. Parmi celles-ci :

  • "Echanger des enseignants entre pays européens, pour développer les langues vivantes".
  • "Jumeler les lieux culturels avec des homologues européens".
  • "Multiplier les chantiers de jeunes Européens, sur un mois de vacances, comme mini-Erasmus civiques".
  • "Proposer un service civique à l’étranger en Europe".