Derniers articles publiés

Présidentielle : François Asselineau pour le Frexit

Actualité 13.04.2017

A l'approche du premier tour de l'élection présidentielle française, qui se tiendra le 23 avril, les positions des candidats se précisent, notamment sur l'Europe. Huit prétendants à l'Elysée sur onze se déclarent ouvertement eurosceptiques, dessinant une frontière nette entre pro et anti-Européens.

François Asselineau, candidat de l'Union populaire républicaine, souhaite tout à la fois rompre avec Bruxelles, quitter l'euro et sortir de l'OTAN. Par ce biais, le président de l'UPR, tente de s'imposer comme unique défenseur d'un Frexit. Tour d'horizon de son programme pour l'Europe.

François Asselineau

Candidat "patriote", François Asselineau se présente comme unique garant de l'indépendance nationale. Convaincu que les Français ne dirigent plus leur propre pays, il se prononce pour une sortie immédiate de l'Union européenne et la recomposition de nouvelles alliances à l'international.

Sortie de l'Union européenne et retour au franc

  • "Sortie de la France de l’Union européenne par l’application de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE)".
  • "Sortie de l’euro, qui impose juridiquement la sortie de l’Union européenne par le même article 50 du TUE".
  • "Réattribuer à la Banque de France son rôle normal de financement de l’État et des collectivités locales grâce à l'abrogation de l'article 123 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFU)".
  • "Sortie de l’euro et dépréciation du franc de l’ordre de 10%".
  • "Rétablissement du contrôle des mouvements de capitaux impliquant  l’abrogation de l’article 63 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE)".
  • "Dénonciation juridique de l’article 63 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE) qui mettra fin à la libre circulation des mouvements de capitaux, donc aux délocalisations industrielles".
  • "Remplacement de la PAC par la PNA" (politique nationale agricole).

 

Sortie de l'OTAN et établissement d'une nouvelle stratégie de la France à l'international

  • "Sortie de l’OTAN par l’application de l’article 13 du traité de l’Atlantique Nord (OTAN)".
  • "Réviser l’article 53 de la Constitution en interdisant à la France d’adhérer à une alliance militaire permanente".
  • "Le grand retour d’une politique d’amitié et de coopération de la France avec la Russie, la Chine, le monde arabe et le monde latino-américain".
  • "Engager les moyens nécessaires pour détruire l’État islamique en Syrie, en coopération avec la Russie et la Turquie".
  • "Refonder une politique étrangère d’équilibre des puissances".