Derniers articles publiés

Première Présidence de l'UE pour la Slovénie

Actualité 03.01.2008

Le 1er janvier 2008, la Slovénie a pris la tête de l'Union européenne pour six mois, succédant au Portugal qui a assuré cette fonction au deuxième semestre 2007. Le bon déroulement du processus de ratification du Traité de Lisbonne est la principale priorité de cette Présidence, qui mettra également l'accent sur l'élargissement de l'UE aux Balkans occidentaux.

Contexte

Chaque pays de l'Union européenne assure la Présidence du Conseil de l'Union à tour de rôle tous les six mois (de janvier à juin et de juillet à décembre). Les pays de l'UE décident à l'unanimité de l'ordre de rotation des Présidences.

Jusqu'au 30 juin 2008, le premier ministre slovène Janez Janša présidera les Conseils européens qui se tiendront en mars et en juin 2008. Tout au long du semestre, les ministres slovènes organiseront et présideront toutes les réunions du Conseil de l'UE au sein desquelles sont prises les décisions communes. La Slovénie a aussi la charge de représenter le Conseil de l'UE auprès de la Commission et le Parlement européen.

Enfin, le ministre slovène des Affaires étrangères, Dimitrij Rupel, avec l'assistance de Javier Solana, représentent l'UE au sein des organisations internationales et auprès des pays tiers, dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune.

"Devant nous se présente un défi majeur, l'un des plus grands de ceux auxquels la Slovénie a été confrontée depuis son accession à l'indépendance" en 1991, a déclaré le premier ministre Janez Janša.

Une Présidence longuement préparée

La Slovénie, indépendante depuis 1991 et entrée dans l'Union européenne en 2004, est le premier pays de cette vague d'élargissement à exercer la Présidence de l'UE. Situé entre la Croatie, l’Autriche et l’Italie, la Slovénie fait partie de l'espace Schengen et a adopté l'euro en 2007. Pour le secrétaire d'Etat slovène aux Affaires européennes, Janez Lenarcic, "la Présidence de l'UE représente un énorme défi que nous saurons relever".

Le 31 décembre 2007, le ministre slovène des Affaires étrangères a officiellement reçu la charge de cette Présidence des mains du ministre portugais Luis Amado.  Depuis la Présidence allemande de 2007, le passage de témoin est symbolisé par un objet géométrique orné d'étoiles et du drapeau européen, remis par le pays qui passe le relais de la Présidence.

Petit pays de deux millions d'habitants, la Slovénie se prépare depuis plusieurs années à assumer la Présidence, conformément au programme pluriannuel établi conjointement par les trois dernières présidences (Allemande, Portugaise et Slovène.)

La France, qui lui succédera à la Présidence de l'UE en juillet 2008, coopérera étroitement avec elle afin "d’assurer une transition harmonieuse" entre les deux présidences, ont déclaré Bernard Kouchner et Jean-Pierre Jouyet.

La France apporte en effet son soutien à la Slovénie, notamment pour la représentation diplomatique dans plusieurs pays tiers où celle-ci ne possède pas encore d'ambassade.

Les priorités de la Présidence Slovène

Le futur de l'Union européenne est au premier rang des priorités de la Présidence slovène. La Présidence portugaise s'est achevée par le succès de la négociation et de la signature du traité de Lisbonne réformant les institutions européennes. Désormais, Ljubljana doit travailler au bon déroulement du processus de ratification du traité, afin qu'il puisse entrer en vigueur avant les élections du Parlement européen en 2009. Pour montrer l'exemple, la Slovénie devrait s'efforcer de ratifier le traité au plus vite.

La Slovénie souhaite donner de nouvelles perspectives européennes aux Balkans occidentaux, en renforçant la coopération régionale dans différents domaines. L'élargissement de l'UE aux Balkans constitue un des grands axes prioritaires de cette présidence. Ljubljana devra aussi faire face à la situation de crise au Kosovo, jusque là restée irrésolue.

Autre grande priorité, la politique énergétique de l'UE ainsi que son rôle dans la lutte  contre le changement climatique. La Présidence slovène conduira les négociations sur le nouveau paquet "énergie et climat" qui sera présenté par la Commission européenne fin janvier.

Enfin, la Slovénie devrait défendre le lancement du nouveau cycle de la stratégie de Lisbonne afin de faire adopter les nouvelles lignes directrices pour la croissance et l'emploi pour la période 2008-2010.


Sources

Sites de le présidence slovène de l'UE
Déclaration de Bernard Kouchner et de Jean-Pierre Jouyet - Site du ministère des Affaires étrangères

En savoir plus

La Présidence de l'Union européenne - L'UE en action - Touteleurope.fr