Derniers articles publiés

Poussée par l'urgence, l'UE apporte une aide alimentaire à la Corée du Nord

Actualité 04.07.2011

Malgré des relations limitées avec la Corée du Nord, l'Union européenne s'apprête à débloquer 10 millions d'euros pour le pays. Objectif : lutter contre la famine qui menace près de 650 000 personnes.

Les relations UE-Corée du Nord

Peu présente dans le dossier nucléaire (l’UE ne faisant pas partie des Pourparlers à Six visant à trouver une solution au problème sécuritaire posé par le programme nucléaire de Pyongyang) et en retrait dans le domaine politique (le dialogue sur les droits de l’homme entre l’Union européenne et la République populaire de Corée du Nord (RPDC) ayant été rompu en 2003 par Pyongyang à la suite de l’adoption d’une résolution de la Commission condamnant ce dernier), l’Union européenne s’est par contre beaucoup investie dans le domaine humanitaire. Ainsi, de 1995 à 2008, la Commission a fourni environ 124 millions d'euros d’aide humanitaire au pays (pour l’approvisionnement en nourriture d’urgence, l’amélioration des services de santé, l’accès à l’eau potable et à des installations sanitaires).

Suite au constat alarmant d’un groupe d’experts humanitaires de la Commission Européenne ayant mené une mission d’évaluation en Corée du Nord au mois de juin, l’Union européenne a décidé d’entrer en action.

 

La Corée du Nord est actuellement confrontée à une crise alimentaire grave qui risque d’empirer, surtout dans les provinces du Nord et de l’Est du pays. Ainsi, les rations de nourriture distribuées par l’Etat, dont une majeure partie de la population dépend, ont été drastiquement réduites ces derniers mois, pour ne représenter à présent que 150g de céréales par personne et par jour (l’équivalent d’un bol de riz), soit un cinquième des besoins nutritionnels quotidiens. En cause : des facteurs climatiques défavorables qui ont ruiné les récoltes, bien que la Corée du Sud soupçonne de son côté Pyongyang de vouloir accumuler des stocks de nourriture en prévision des célébrations d’avril 2012, pour le centenaire de la naissance de l’ancien dirigeant Kim Il-Sung. En effet, il s’agira d’un évènement clé pour préparer la succession de Kim Jong-Il et de grandes festivités sont d’ores et déjà annoncées.


Face à cette situation, la Commission européenne a annoncé qu’elle allait débloquer une aide alimentaire de 10 millions d’euros afin de porter secours à près de 650 000 personnes souffrant de malnutrition grave et menacées de mourir de faim. Cela semble nécessaire, d’autant plus que la prochaine récolte céréalière n’est prévue qu’au mois d’octobre prochain.


Cependant, afin d’éviter que la nourriture ne soit détournée à d’autres fins, des procédures strictes de surveillance vont être mises en place. La fourniture de l’aide alimentaire sera ainsi contrôlée à tous les stades de l’opération, en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM). Tout ceci se fait avec l’accord de la Corée du Nord, qui a assuré un accès sans restriction à tous les lieux de stockage et distribution de nourriture (tels que les entrepôts, les hôpitaux, les institutions pour enfants ou les foyers).

 

Comme l’a indiqué Kristalina Georgieva, Commissaire européenne pour la Coopération internationale, l’Aide humanitaire et la Gestion des crises, il s’agira d’une "aide ciblée et fournie directement aux plus vulnérables : les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et les femmes qui allaitent, les infirmes et les personnes âgées". Si la nourriture est détournée de ses destinataires, la Commission suspendra alors son aide. ECHO, l’Office d’aide humanitaire de la Commission européenne avait déjà mis fin à ses opérations en Corée du Nord en 2008 pour cause d’un manque de transparence dans l’acheminement de l’aide.


De leur côté, les Etats-Unis n’ont pas encore pris d’engagements, bien qu’ils aient eux aussi mené des missions d’évaluation similaires. Mais il se peut que la décision de l’Union européenne mette la pression sur les Américains et les incite à agir.

 

 

En savoir plus

 

"La Commission européenne apportera une aide alimentaire d'urgence à la Corée du Nord" - Commission européenne