Derniers articles publiés

Pour Renaud Dehousse, l'Europe doit se préoccuper de la sécurité des citoyens

Actualité 22.01.2007

Renaud Dehousse - DRPour Renaud Dehousse, directeur du Centre européen de Sciences Po, le défi essentiel qui se pose aujourd'hui à l'Union européenne n'est pas de relancer le projet constitutionnel, mais de "rapprocher l'Europe des citoyens", en apportant des réponses au sentiment d'insécurité qui se développe dans tous les domaines chez bon nombre d'Européens. Ainsi, la "lutte contre l'exclusion sociale, la protection de l'environnement ou la santé publique" sont des thèmes dont l'Europe pourrait se saisir.

Si les modalités d'une intervention européenne en matière de santé publique ou de protection des consommateurs sont assez faciles à concevoir (dérogations aux principes de libre circulation et de concurrence, renforcement des moyens d'action de l'UE), "la situation sur le front de l'insécurité sociale est relativement complexe, car il est difficile de s’entendre à la quasi-unanimité sur le partage de la richesse".

Renaud Dehousse estime que l'Union doit trouver "une voie médiane" entre la modernisation économique incarnée par les politiques actuelles (car "il faut s’intéresser au destin de ceux pour qui la modernisation comporte d’abord des coûts") et la "renationalisation" complète de la politique sociale proposée au cours de la campagne référendaire, qui " faciliterait le développement de stratégies protectionnistes dangereuses pour le bien-être économique des pays européens".

L'auteur reconnaît qu'il s'agit là d'un projet ambitieux, surtout dans une Europe à 27, "mais un projet de cette nature, même s’il ne réunissait au départ qu’un nombre réduit de pays, serait plus porteur d’espoir qu’une hypothétique relance du débat sur le traité constitutionnel".

Lire l'analyse

Renaud Dehousse, "Europe : la Constitution n'est ni le problème ni la solution", Telos, janvier 2007