Derniers articles publiés

Pierre Lellouche : "le moment est venu de rédiger une autre Déclaration Schuman"

Actualité 07.05.2010

Pierre Lellouche, Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, est intervenu vendredi 7 mai 2010 à l'occasion d'un colloque "L'Europe vue par le Monde" au Quai d'Orsay. Occasion pour lui de livrer sa vision de l'Europe et d'inaugurer une exposition inédite présentée au public les 8 et 9 mai pour la fête de l'Europe.

 

Pierre Lellouche a commémoré la Déclaration Schuman pronconcée il y a 60 ans au Quai d'Orsay dans le Salon de l'Horloge. Il veut à cette occasion "rendre hommage au ministre français visionnaire qui sut, il y a 60 ans, tendre la main de la France à l’Allemagne vaincue, en lui proposant de bâtir un avenir commun à égalité de droits".

Découvrez notre dossier spécial à l'occasion du 9 mai et des 60 ans de la déclaration Schuman.

Retrouvez ainsi des témoignages, des débats vidéos, une frise historique, un quizz, l'agenda des évènements dans toute la France...

Se réjouissant que "l’Europe ait su construire un marché intérieur absolument libre entre ses membres, contribuant ainsi à une richesse globale encore considérable (le tiers du PIB mondial)", il rappelle que "malgré les soubresauts de la crise actuelle, nous avons une monnaie et une zone monétaire uniques, en lieu et place de monnaies différentes et des dévaluations à répétition du passé".

Prenant acte de la paix acquise entre les peuples de l'Union européenne, Pierre Lellouche pointe le changement d'objectifs que doit réaliser l'Europe : "aujourd’hui, il s’agit d’assurer la survie même d’un modèle de société unique au monde de par ses valeurs et la qualité de son pacte social, face à un tout autre monde, dans lequel les 500 millions d’Européens ne représenteront, dans un peu plus d’une génération, que 6 % de la population et 12 % de la richesse mondiales."

Il est nécessaire pour lui de prendre en compte la mondialisation car "la compétition entre production européenne et production asiatique ou américaine doit être équitable". Rejoignant plusieurs discours du Président de la République, le Secrétaire d'Etat rappelle que "les règles du jeu doivent être égales", notamment sur les "conditions d’accès aux marchés publics, des normes sociales ou de celles concernant l’environnement".

 

 

Pour ce faire, Pierre Lellouche prône dans le traité de Lisbonne "l’affirmation du rôle du Conseil européen et de la présidence stable qui sont une vraie avancée". Un discours marqué par un certain volontarisme français vis-à-vis de l'Europe : "La France, nation fondatrice de l’Europe, reste plus que jamais le porteur de l’intérêt général européen et d’une ambition politique pour notre communauté de nations". De son point de vue, "le moment est venu de rédiger une autre Déclaration Schuman".

 

 

 

En savoir plus

    Le site du Ministère des Affaires étrangères - France Diplomatie