Derniers articles publiés

Philippe Potentini: "les médias sont vecteurs de discriminations"

Actualité 07.01.2010

"Dites non à la discrimination", c'est le message de la campagne antidiscrimination du Conseil de l'Europe lancée dans les 47 Etats membres. Interrogé par Touteleurope.fr, le chargé de mission sur cette campagne Philippe Potentini nous en explique les enjeux, en rappelant que discriminer est un délit.

 

Voir la vidéo (03'19)

 

 

 

Né il y a 60 ans sur les ruines de la seconde guerre mondiale, le Conseil de l'Europe a pour mission de promouvoir et défendre la paix, les droits de l'homme, la démocratie et l'Etat de droit. Il compte actuellement 47 Etats membres, dont les 27 Etats de l'Union européenne.

En savoir plus
Au mois d'avril, des affiches placardées dans plusieurs grandes villes de France invitaient les victimes et les témoins de discriminations à saisir la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (HALDE).

 

Cette opération, conduite de façon analogue dans plusieurs Etats du Conseil de l'Europe, constitue le volet "grand public" d'une campagne contre les discriminations organisée par Philippe Potentini.

 

Une campagne visant à rappeler que "discriminer est un délit : la moindre insulte banale au coin d'une rue est passible d'une peine", et que des institutions équivalentes à la HALDE existent dans plusieurs Etats membres.

 

Cibler les médias

Centrée tout particulièrement sur le rôle des médias comme vecteurs de discriminations, la campagne "Dites non à la discrimination" est née du livre blanc de 2008 sur le dialogue interculturel, "vivre ensemble dans l'égalité". Ce dernier compile des consultations de la société civile, des autorités religieuses, locales et régionales, et conclut sur un projet de société démocratique dans laquelle les discriminations doivent être combattues pour respecter la dignité de chacun.

 

Or, comme le rappelle Philippe Potentini, le livre blanc "en est arrivé à la conclusion que si les médias véhiculaient régulièrement des préjugés, le Conseil de l'Europe considère qu'ils sont des acteurs essentiels de la démocratie car ils contribuent largement à la formation de l'opinon". Le second volet de la campagne a donc pour objectif de sensibiliser les médias de tous types aux discriminations qu'ils peuvent entraîner, et contre lesquelles ils doivent lutter.

 

Parmi les victimes de discriminations, qui changent en fonction des pays, 3 groupes sont particulièrement vulnérables : les musulmans, les juifs et les Roms. Les domaines dans lequel on constate le plus de discriminations sont le logement, l'emploi, l'accès aux soins et l'éducation.Il s'agit alors d'inciter les médias à s'inspirer de "bonnes pratiques" opérées par d'autres et compilées dans un manuel, pour améliorer à la fois la formation des journalistes "quand le bagage interculturel fait défaut dans le cursus", le contenu de l'information (telle image véhiculant des stéréotypes, tel mot employé à mauvais escient pouvant heurter quelqu'un…), et enfin le recrutement, en particulier dans le milieu de l'audiovisuel.

 

Selon M. Potentini, si l'on peut considérer que "la télévision est un miroir de la société - avec toutes ses imperfections - un certain nombre de minorités ne se retrouvent ou ne se reconnaissent pas dans ce miroir (…). L'actualité récente a fourni de nombreux exemples de reportages ou d'articles de presse, dans lesquels s'étaient glissées des approximations ou des images qui ont pu heurter des individus et des groupes".

 

"Cependant, termine le responsable de la campagne, les acteurs de l'industrie médiatique, conscients et soucieux de certaines dérives, sont les premiers à s'interroger sur les moyens d'améliorer la qualité d'une information respectueuse de la dignité et des sensibilités de chacun. Tout en respectant pleinement les libertés d'expression et d'exercice du journalisme, le Conseil de l'Europe - dans le cadre de sa Campagne "Dites non à la discrimination " -  a voulu faciliter l'échange d'expériences positives à l'échelle de ses 47 Etats membres et porter des recommandations élaborées en étroite collaboration avec la profession elle-même".

 

En savoir plus

 

Le Conseil de l'Europe - Touteleurope.fr

 

Il y a 60 ans, l'Europe "ressuscitait" - Touteleurope.fr

 

Campagne "Dites non à la discrimination" - Conseil de l'Europe

 

Site internet du Conseil de l'Europe