Derniers articles publiés

Parution du Rapport Schuman 2008

Actualité 14.02.2008

Fondation Robert SchumanLe 12 février 2008, la Fondation Robert Schuman a présenté devant un parterre de journalistes et de politiques son rapport annuel sur l'état de l'Union européenne. L'ambition de cet ouvrage collectif de près de 250 pages est de dresser un état des lieux de l'UE à quelques mois du début de la Présidence française.

 

La première partie de l'ouvrage identifie et analyse "quatre défis internes" qui se posent aujourd'hui à l'Europe. Jean-Claude Juncker, premier ministre luxembourgeois et président de l'Eurogroupe, s'intéresse aux succès et défis propres à la monnaie unique qui "se prête sans doute trop bien aux critiques". Pourtant, explique-t-il, l'euro " remplit sa mission de bouclier contre le risque de change, il augmente la transparence sur les transactions transfrontalières et réduit ainsi les coûts de transaction au sein de la zone euro, il nous protège contre les chocs exogènes et garantit une stabilité intérieure exemplaire".

Alain Lamassoure décrypte les tenants et aboutissants de "l'autre crise de l'Europe" que masque la crise institutionnelle : celle du budget européen. Alors que l'on demande toujours plus à l'UE, le budget européen n'a fait que diminuer en valeur relative à la suite des derniers élargissements. Le député européen défend la nécessité d'un impôt européen et propose trois options : l'impôt sur les sociétés, la TVA ou une/des taxe(s) liée(s) aux économies d'énergie et à la lutte contre l'effet de serre.

Cette première partie compte aussi les contributions de Philippe Herzog et de Thierry Chopin qui reviennent respectivement sur la nécessité de relancer les politiques communes, au-delà des débats sur le cadre institutionnel, et sur l'importance d'une politisation de l'UE.

La deuxième partie du rapport porte sur la place de l'Europe dans le monde. Jacques de Larosière, ancien directeur du FMI, s'intéresse à la politique monétaire de l'UE face à la mondialisation et à ses dérives. Esther Brimmer, Jean-Pierre Filiu et Xavier de Villepin analysent respectivement les relations qu'entretient l'UE avec les Etats-Unis, le Moyen-Orient et la Russie. Jean-Dominique Giuliani, président de la Fondation Robert Schuman, explique pourquoi il est nécessaire de se doter d'une défense commune et s'interroge sur les moyens d'y parvenir.

La troisième partie du rapport, intitulée "perspectives et prospectives", contient les contributions de Michel Foucher sur les enjeux méditerranéens pour la France et l'UE, de Nathalie Delapalme sur la relation UE-Afrique, d'Olivier Passert sur l'économie du savoir et de Pino Arlacchi sur la réponse de l'UE aux marchés illégaux et à la criminalité organisée.

Après une tribune du Président de la République au sujet de la Présidence française de l'UE, la cinquième partie propose une chronologie de l'année 2007 et une chronologie prospective des rendez-vous européens pour 2008. Corinne Deloy analyse les élections qui ont eu lieu en 2007 dans les différents Etats-membres de l'UE et semblent dessiner une crise de la social-démocratie.

Enfin, la sixième partie de l'ouvrage, particulièrement riche en cartes, graphiques et tableaux dresse un utile tableau de l'UE en chiffres (croissance et pouvoir d'achat, convergence économique et politique de cohésion, démographie, immigration, emploi, énergie et environnement, etc…).


L'état de l'Union 2008, Rapport Schuman sur l'Europe, Lignes de Repères, 2008