Derniers articles publiés

Parlement européen : ce que la plénière nous réserve - Avril 2011

Actualité 04.04.2011

Comme chaque mois les députés européens seront à Strasbourg jusqu'à jeudi pour la session plénière du Parlement européen. Pendant quatre jours, les parlementaires sont invités à débattre et voter sur des dossiers aussi divers que le financement des partis politiques, la crise migratoire à Lampedusa, la lutte contre la fraude et le nucléaire européen.

Statut et financement des partis politiques au niveau européen

13

C'est le nombre de partis politiques européens qui bénéficient d'un financement de l'UE et qui sont aujourd'hui enregistrés en tant qu'organisations non gouvernementales en Belgique. Les autres ont leur siège dans d'autres États membres.

Suite au rapport de la députée  grecque Marietta Giannakou (PPE), les eurodéputés débattront lundi de l'établissement d'un statut politique, juridique et financier européen commun à tous les partis politiques. Ce statut devrait permettre une uniformisation de leurs organisations, afin de combler l'écart important entre leur propre traitement fiscal au niveau européen et celui appliqué aux institutions européennes.


Actuellement, le financement de l'Union européenne peut couvrir 85 % des dépenses supportées par le parti, qui prend lui-même en charge les 15 % restants. Les députés estiment que ces 15 % pourraient être ramenés à 10 %. Le rapport du Parlement propose également de relever la limite actuelle pour les dons de 12 000 euros par an à 25 000 euros et de révéler les noms des donateurs au moment de la réception des dons.


Le rapport, qui sera soumis au vote mercredi 6 avril, est un texte non législatif à l'heure actuelle. Le Parlement devra en effet éléborer un rapport sur le fonctionnement du règlement afin qu'une proposition législative puisse être formulée.

Crise migratoire à Lampedusa

Depuis le début des révolutions arabes, plus de 15 000 immigrés sont arrivés à Lampedusa (Italie), provoquant la plus grave crise migratoire qu'ait connue l'île. Une résolution sur les solutions à long terme devrait être votée lundi, après un débat avec la Commission.


Alors que le Premier ministre italien Silvio Berlusconi a annoncé le 30 mars dernier, dans un discours très controversé, l'évacuation en masse de ces immigrés, la Commission européenne appelle l'Italie doit utiliser les fonds européens mis sa disposition en 2010-2011 pour la surveillance des frontières, l’aide au retour des clandestins et l’intégration des réfugiés.  "Une vaste majorité des immigrés à Lampedusa sont des immigrés économiques en provenance de Lampedusa", a souligné le porte-parole de la commissaire Cecilia Malmström, chargée de l’immigration.

Nucléaire européen

Quels sont les pays européens qui utilisent l'énergie nucléaire? Retrouvez le comparatif de Toute l'Europe.

Mardi 5 et mercredi 6 avril, le Parlement débattra avec la Commission des enseignements à tirer de la crise nucléaire au Japon et de leurs implications pour la sécurité énergétique en Europe. Il examinera également les tests de résistance à effectuer dans les centrales nucléaires.


Le Conseil européen des 24 et 25 avril dernier a en effet entériné la mise en place de ces "stress tests" sur l'ensemble des Etats membres disposant de centrales nucléaires. La catastrophe de Fukushima a relancé le débat sur le nucléaire en Europe, notamment en Allemagne où la chancelière Angela Merkel a annoncé la tenue d'un moratoire de trois mois au cours desquels les sept plus vieux réacteurs du pays seront fermés.

 

 

Elargissement : Islande et ARYM

Les progrès de l'Islande et de l'Ancienne République Yougoslave de Macédoine (Rapports 2010) seront étudiés mercredi. La perspective d'adhésion rapide de l'Islande sera évoquée à condition qu'une solution soit trouvée aux problèmes de la pêche et de la chasse à la baleine. Les députés demanderont également l'ouverture de négociations d'adhésion avec l'ARYM.

 

Partenariat avec l'Ukraine

Les recommandations du rapporteur Ryszard Antoni Legutko (Pologne, ECR) seront adoptées mercredi en fin d'après-midi. Le Parlement doit approuver le protocole de l'accord de partenariat et de coopération entre l'Union européenne et l'Ukraine, concernant la participation de celle-ci aux programmes de l'Union.

 

Politique de voisinage de l'UE

Les députés se pencheront sur la situation en Syrie, au Yémen et à Bahreïn en présence de la Haute représentante Catherine Ashton. Il s'agira également de débattre des relations de l'Union avec ses voisins orientaux et méditerranéens dans le cadre de la politique de voisinage.