Derniers articles publiés

Omar Slaouti : "Pour une Europe socialiste des peuples"

Actualité 19.05.2009

A l'occasion de son cycle de conférences en vue des élections européennes, l'Association des journalistes européens (AJE) a reçu, mercredi 13 mai, Omar Slaouti, tête de liste Ile-de-France du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA).

Professeur de physique-chimie à Argenteuil, Omar Slaouti met en veille son activité d'enseignant pour se consacrer pleinement à la campagne. Il propose, entre autres, un salaire minimum européen d'un montant de 1500 euros net par mois et se prononce pour une "Europe socialiste des peuples".


Voir la vidéo (04'56)

 

 

"Cette Union européenne est faite pour une minorité de financiers"

Fondé en février 2009, le Nouveau Parti Anticapitaliste, successeur de la Ligue Communiste Révolutionnaire, se lance dans sa première bataille électorale. Omar Slaouti, ancien de la LCR et tête de liste NPA pour la région Ile-de-France, mène campagne en dénonçant une Europe qui, dans le contexte de la crise économique, est actuellement le problème et non la solution.

Selon le candidat anticapitaliste, cette Europe est en effet "faite pour les financiers et le patronat et non pour les travailleurs". M. Slaouti oppose une union des peuples à cette vision "capitaliste" de l'Europe. Sur la question institutionnelle, il s'agirait de "voter le même jour, à la même heure, dans tous les Etats membres, une constitution élaborée démocratiquement.

Concernant les alliances au Parlement européen, le candidat du NPA n'a pas exclu de soutenir des initiatives d'autres parlementaires, notamment de la GUE, la Gauche unitaire européenne. M. Slaouti mise également sur une représentation, à part entière, des forces anticapitalistes qui se présentent dans d'autres pays (Portugal, Italie, Espagne, Grèce, Suède...).

Les propositions du candidat anticapitaliste

Selon M. Slaouti, l'urgence sociale est de revenir sur le partage inégal des richesses. Le principe d'une concurrence libre et non faussée consacré par les traités et la Cour de justice des Communautés européennes constitue, selon lui, une grave menace pour les travailleurs. Il faut donc l'abroger et voter de nouvelles mesures pour assurer "la satisfaction écologique des besoins sociaux" :

  • Social. "Il faut harmoniser les droits sociaux par le haut". Omar Slaouti propose ainsi de mettre en place un salaire minimum européen rapporté au pouvoir d'achat de chacun des pays, et qui serait, en France, d'un montant de 1500 euros net par mois.

  • Economie. "Arrêter la libéralisation et les privatisations des services publics". Le candidat anticapitaliste souhaite remettre dans "le giron du service public" les transports et la poste. Il se prononce également pour un "monopole bancaire" face à une Banque centrale européenne qui ne remplit pas son rôle d'aider les Etats.

  • Environnement. Reprenant à son compte les conclusions du GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, Omar Slaouti milite pour une action beaucoup plus forte de l'Europe dans ce domaine.

  • Relations extérieures. Sur les questions de développement, le candidat anticapitaliste égratigne la Politique agricole commune qui, selon lui, "détruit les conditions du développement" en "inondant de produits subventionnés les marchés locaux". Sur la question des droits de l'homme, il a appelé l'UE à plus de fermeté, face à Israël.


En savoir plus :

Site de la campagne du NPA pour l'Ile-de-France
Dossier spécial Européennes 2009 - Touteleurope.fr
Infographie Elections européennes 2009 - Touteleurope.fr