Derniers articles publiés

Olivier Chastel fait le point sur la présidence belge à mi-mandat

Actualité 25.10.2010

Olivier Chastel, Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes en Belgique, a été interviewé à Bruxelles par Touteleurope.eu. Occasion de faire le bilan à mi-mandat avec lui de la présidence belge du Conseil de l'Union européenne.

Depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, la présidence de l'Union européenne est désormais scindée en deux : le Président du Conseil européen et la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne (Conseil des ministres). Le traité de Lisbonne maintient donc la présidence semestrielle du Conseil de l'Union européenne qui travaille en coopération avec le nouveau Président du Conseil européen, Herman Van Rompuy.

Une présidence sous le signe de l'application du traité de Lisbonne

Interrogé par Touteleurope.eu, M. Chastel estime que la Belgique peut être "plutôt satisfaite à mi-chemin" de la présidence belge. Celle-ci se place dans le cadre du trio avec les présidences espagnoles et hongroises, ce qui permet "de travailler de manière plus égale". Ce sont les premières présidences sous l'égide du traité de Lisbonne. Pour Olivier Chastel, "beaucoup en Europe attendent des 6 mois de présidence belge une totale application du traité de Lisbonne, [...] la mise en place d'une sorte de jurisprudence" à ce sujet. Nouveau personnage institutionnel, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, est belge. Cette nationalité "n'est ni un avantage ni un désavantage" dans le cadre de cette présidence, "il y a une claire distinction entre ce que font le Conseil européen et le Conseil de l'Union
européenne".

Sur l'instabilité politique en Belgique, toujours sans nouveau gouvernement au moment de l'interview, "en cas de renouvellement ministériel, [...] il y a des administrations qui sont rompues aux négociations européennes et savent comment faire avancer les dossiers européens" selon M. Chastel qui rappelle que c'est "la douzième fois que nous tenons une présidence" en Belgique.

La présidence belge et les questions économiques

Sur les aspects économiques de la présidence belge, Olivier Chastel a souligné le succès de l'adoption de la supervision financière. "C'était l'un des points les plus importants de la présidence belge qui se solde dès le 22 septembre. C'est jusqu'ici la plus grande réussite de cette présidence". Par rapport à la crise finanicère, M. Chastel rappelle "qu'il est plus compliqué pour le Conseil de prendre des décisions car chaque Etat-membre a ses propres intérêts" en comparaison de la Commission ou du Parlement européen.

A propos de la stratégie EU 2020, le Secrétaire d'Etat aux Affaires européennes explique qu'il y a "cinq objectifs chiffrés à transcrire dans les politiques nationales". Olivier Chastel estime que la Stratégie de Lisbonne n'a pas fonctionné car "il n'y avait pas d'obligation pour les Etats pour appliquer dans
leurs propres budgets le cadre de cette stratégie". Enfin, il est "très favorable au fait que la Commission soit le moteur de la gouvernance économique".

Un clash "regrettable" sur les Roms

Cette présidence a aussi été marquée par la polémique sur les Roms. Un entretien très vif a eu lieu entre José Manuel Barroso et Nicolas Sarkozy à ce sujet lors d'un récent Conseil européen.

Un entretien viril qualifié de "très regrettable", même si Olivier Chastel comprend "la lumière qu'a voulu donner la France à la manière dont elle vivait la situation".

Pour lui, la Commission a eu raison de regarder avant tout "comment la directive était transposée".




Le SEAE: "l'avenir de la diplomatie européenne"

Sur la mise en place du service européen d'action extérieure (SEAE), M. Chastel estime qu'il s'agit de "l'outil d'avenir de la diplomatie européenne. Si l'Europe veut exister, elle doit le faire sur la scène internationale. Nous aspirons d'ailleurs en Belgique envoyer au SEAE nos meilleurs diplomates".

Autre point important à noter, la disparition à l'étranger des multiples bureaux de représentation des différentes institutions européennes au profit d'une seule au nom du Service européen d'action extérieure.

 






En savoir plus

le site de la présidence belge du Conseil de l'Union européenne

présentation de la présidence belge - Touteleurope.eu

présentation de la présidence espagnole - Touteleurope.eu