Derniers articles publiés

Nouvelle cuvée du Rapport Schuman

Actualité 07.05.2007

L'ambition de la Fondation Robert Schuman, à travers son rapport annuel, est d'apporter au lecteur les données les plus actuelles sur l'Union européenne. Cette année encore, l'ouvrage rend compte de la réalité européenne, dans toute sa diversité et sa complexité, à travers des statistiques, des cartes pédagogiques mais aussi des réflexions de chercheurs et professionnels spécialistes des questions européennes.

Les thèmes abordés tournent autour de trois axes : "les défis internes" à l'UE, comme celui de la légitimité démocratique ou la relance du couple franco-allemand, la place de "l'Union dans le monde", sur les questions de sécurité ou d'économie, et enfin "les enjeux et prospectives", tels que le défi énergétique ou l'avenir des flux migratoires. A cela s'ajoute une interview d'Angela Merkel, dont le pays, l'Allemagne, préside l'Union européenne au premier semestre 2007.

Un avenir dédramatisé

Loin des discours alarmistes, les contributeurs au rapport tendent à relativiser la crise actuelle. Dans un long rappel historique, Alain Lancelot, président du comité scientifique de la Fondation Robert Schuman, souligne l'irréversibilité de la construction européenne et se refuse à croire que "le miracle européen puisse être soluble dans la démocratie d'opinion".

Thierry Chopin, directeur des études de la Fondation, appelle à une discussion démocratique approfondie et régulière sur l'Europe. Face au "changement d'époque" que nous vivons, c'est la méthode même de la construction européenne qui doit changer, "en renouant le fil de la légitimité démocratique". Plus que de prouver son efficacité, c'est d'un processus de "délibération continue" dont l'Union a besoin pour emporter l'adhésion populaire. Par ailleurs, étendre le pouvoir d'initiative législative au Parlement européen et aux Etats membres permettrait de réduire le sentiment souvent associé au système communautaire.

A la recherche des intérêts communs européens

Selon Michel Fouchet, ancien Directeur du Centre d'Analyse et de Prévision du ministère des Affaires étrangères, les débats menés lors du référendum pour la ratification du Traité constitutionnel ont démontré qu'il était temps d'exprimer avec plus de précision les intérêts communs des Européens, au-delà des objectifs fondateurs de paix et de prospérité.

Malgré leur difficulté à énoncer politiquement des intérêts communs, les Européens en ont beaucoup, même s'ils n'en sont pas forcément conscients. L'auteur identifie deux objectifs principaux qui pourraient répondre à ce besoin : faire de l'Europe un acteur influent dans le monde et construire un dispositif commun de sécurité interne et externe, incluant la stabilisation des conflits.

Au final, l'ouvrage tire des conclusions non dogmatiques, qui ont vocation à permettre au lecteur de se faire sa propre opinion et d'identifier les lignes de forces qui sous-tendent aujourd'hui la construction de l'Europe.


L'état de l'Union : rapport Schuman 2007 sur l'Europe, Lignes de repères / Fondation Robert Schuman, 2007