Derniers articles publiés

Nicolas Sarkozy pour une "refondation" de la PAC

Actualité 25.02.2008

 © Salon de l'agriculture 2008A l’occasion de l’ouverture du 45e salon de l’agriculture, Nicolas Sarkozy a annoncé sa volonté d’engager une "refondation" de la Politique agricole commune (PAC) lors de la Présidence française de l’UE. "Il y a un travail immense qui doit être conduit sur la Politique agricole commune, pour l’adapter aux nouveaux défis", a déclaré le chef de l'Etat. Le 20 mai 2008, la Commission européenne présentera le bilan de santé définitif de la PAC.


Contexte

Le 20 novembre 2007, la Commission européenne a lancé le débat sur le "bilan" de santé de la PAC qui doit être acté par les 27 pays de l'Union Européenne avant la fin du second semestre de l'année, sous Présidence française.

A l'occasion de l'inauguration du 45e salon de l’agriculture, le Président de la République a promis d’engager une "refondation" de la PAC lors de la Présidence française de l’UE. Le chef de l'Etat souhaite ouvrir des discussions de fond sur ce sujet avant la date initialement prévue, 2013.

Le 20 mai 2008, la Commission européenne présentera le bilan de santé définitif de la PAC.

"Je veux mettre la France au coeur d’un projet européen"

"Il y a un travail immense qui doit être conduit sur la Politique agricole commune, pour l’adapter aux nouveaux défis", a déclaré Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat a annoncé qu'il était "décidé à jouer un rôle offensif sur ce sujet essentiel". "Je veux mettre la France au coeur d’un projet européen" a indiqué le Président français. "La Politique agricole commune, c’est d’abord la première politique européenne, ceux qui veulent détruire la PAC ne croient pas en l’Europe, ne croient pas à l’Europe", a-t-il indiqué.

"Quelques semaines avant le début de la Présidence française, en mai, la Commission européenne présentera des propositions de modification de la PAC issues de diverses études". "Ces propositions devront ensuite être adoptées sous Présidence française", a expliqué Nicolas Sarkozy.

Le chef de l'Etat est revenu sur les relations entre l'UE et l'OMC. "L’avenir de l’agriculture ne se joue pas à Paris simplement et cela ne se joue pas simplement à Bruxelles". "Cela se joue d’abord à Genève", a rappelé M. Sarkozy, qui a demandé à ce que "les négociations au sein de l’Organisation mondiale du commerce repartent sur des bases saines, sur des objectifs clarifiés". "Le gouvernement de la République Française s’opposera fermement à tout accord qui sacrifierait les intérêts de l’agriculture française et européenne", a-t-il souligné.

Par ailleurs, le Président français souhaite qu’"au niveau communautaire [il y ait] une harmonisation renforcée des normes environnementales et sanitaires à l’intérieur de l’Europe". "Nous devons avoir les mêmes normes, si nous voulons la qualité et la sécurité pour le consommateur européen", a déclaré Nicolas Sarkozy. "La concurrence entre les agriculteurs des différents pays doit être équitable", a précisé le Président, avant d'ajouter : "l’Europe doit avancer d’un même pas, au risque d’une absence de cohérence".

Repères


21-23 septembre 2008 : Conseil informel des ministres de l’Agriculture sur la PAC de l’après-2013

1er juillet 2008 : Début de la Présidence française

20 mai 2008 : Propositions de la Commission européenne sur la PAC

10-13 mars 2008 : Vote du rapport sur le bilan de santé de la PAC lors de la plénière du PE

26 février 2008 : Vote en commission Agriculture du Parlement européen du rapport sur le bilan de santé de la PAC

23 février 2008 : Discours de Nicolas Sarkozy sur la PAC

20 novembre 2007 : Communication de la Commission européenne sur le bilan de santé de la PAC

 11 septembre 2007 : Premier discours de politique agricole de Nicolas Sarkozy

Sources

Allocution de M. le Président de la République à l'occasion de la 45ème Inauguration du Salon International de l'Agriculture - Présidence de la République française

En savoir plus

Questions à... Michael Mann - Porte-parole de la DG Agriculture - Commission européenne