Derniers articles publiés

Nette victoire des pro-européens aux élections Serbes

Actualité 13.05.2008

Les forces pro-européennes serbes ont remporté dimanche 11 mai 2008 une victoire aux législatives, le président Boris Tadic se félicitant que la Serbie ait opté pour une "voie claire vers l'Europe". Tous les pronostics annonçaient la victoire des ultranationalistes, anti-européens, notamment à cause de la reconnaissance du Kosovo indépendant par une partie des Etats européens. Il n'en a rien été. Le parti pro-européen a remporté l'élection avec près de dix points d'avance sur le Parti national Serbe de Tomislav Nikolic.

Contexte

Ce résultat est d'autant plus surprenant que l'Union européenne semblait avoir mauvaise presse au sein de l'opinion publique serbe. Lors des dernières élections présidentielles, en janvier dernier, le score avait été serré entre le leader nationaliste d'extrême droite Tomislav Nikolic et l'actuel président pro-européen.

Quels pays de l'UE reconnaissent l'indépendance du Kosovo ? Voir l'infographie.

L'indépendance du Kosovo, prononcée de manière unilatérale et reconnue par un certain nombre d'Etats européens avait exacerbée les passions autour d'une possible adhésion. Pour les nationalistes, la reconnaissance du Kosovo indépendant est une véritable violation de leur intégrité territoriale. Ils rejettent donc toute perspective de rapprochement avec ceux qui les ont trahi. L'actuel président a même reçu des menaces de mort pour ses positions pro-européennes.


Le processus d'adhésion quant à lui, a franchi une nouvelle étape, le 29 avril dernier lors de la signature d'un accord de stabilisation et d'association.

Une victoire aussi large qu'inattendue

Les commentateurs prévoyaient une abstention des plus élevées, mais les 60 % d'électeurs qui se sont rendus aux urnes représentent une participation relativement forte pour ce pays des Balkans. Mais ce n'était pas la seule erreur de pronostic.

A la veille des élections, le Parti national Serbe était crédité de 36 % des intentions de vote. Ils n'obtiennent en fait que 29,2 % des voix. La coalition "Pour une Serbie européenne" menée par Boris Tadic et son parti, le Parti démocrate récolte 38,8 % des voix. Cette victoire devrait permettre au gouvernement futur d'accélérer le rapprochement avec l'Union européenne.

Reste que ce gouvernement doit encore être formé, ce qui peut être difficile. Le système électoral serbe donne une grande importance aux petits partis ayant dépassé le seuil des 5 %. Le parti démocratique de Serbie du premier ministre sortant Vojislav Kostunica, à tendance conservateur nationaliste obtient un peu plus de 10 % des voix, et le Parti socialiste serbe, de l'ancien homme fort Slobodan Milosevic, recueille presque 8 % des voix. Il faudra donc compter avec eux pour former le nouveau gouvernement serbe.

Pour concrétiser sa victoire, la coalition pro-européenne devra s'associer aux petits partis minoritaires. Une alliance des deux partis nationalistes de Nikolic et Kostunica leur permettrait de cumuler près de 40 % des voix, ce qui pourrait menacer le camp pro-occidental.

Perspectives

L'Union qui a salué la victoire des forces pro-européennes aura également un rôle à jouer dans la réussite de la coalition. La question de l'adhésion a été un des éléments déterminant de ce scrutin. Les attentes sont importantes du côté serbe. L'accord de stabilisation et d'association a été soumis à la condition d'une coopération pleine et entière de la Serbie avec le tribunal de La Haye. L'une des étapes essentielles du rapprochement entre l'Union européenne et la Serbie sera la questions des visas qui permettrait aux Serbes de venir plus librement dans les pays européens.

 

Sources

Déclaration de la présidence de l’UE sur les élections en Serbie - 11/05/08 - Présidence slovène

 

En savoir plus

Les étapes pour adhérer - Elargissement
Etat des lieux des négociations - Elargissement
Les pays candidats et candidats potentiels - Elargissement