Derniers articles publiés

Nathalie Loiseau applaudit les "propositions ambitieuses" des citoyens pour l'UE

Vidéo 04.12.2018

 

"Objectif atteint", selon Nathalie Loiseau. La ministre en charge des Affaires européennes se félicite du bilan des Consultations citoyennes sur l'Europe, organisées en France et dans 25 autres Etats membres de l'UE ces six derniers mois. Elle invite les candidats aux prochaines élections européennes à se saisir des "propositions précises et pragmatiques" qui figurent dans le rapport final qui lui a été remis mardi 4 décembre.

La ministre en charge des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a réceptionné mardi 4 décembre au Quai d'Orsay le rapport final pour la France des Consultations citoyennes sur l'Europe.

Consultations citoyennes : le rapport français remis à la ministre

"L'objectif premier était de permettre une réappropriation des débats européens par les citoyens eux-mêmes. Cet objectif a été pleinement atteint", a notamment observé la ministre. "De référendums en élections, de nombreux Européens expriment leurs espoirs mais aussi souvent leurs doutes, leurs interrogations, leur mécontentement sur le projet européen", voire leur "indifférence", a-t-elle rappelé. "Alors comment savoir ce que les Européens attendent, ce qu'ils proposent ? Quelle Europe voulons-nous collectivement ? Quelle est votre Europe ? C'est cette question qui était au cœur des consultations citoyennes sur l'Europe. C'est cette question qui a été posée 1100 fois à travers la France."

De l'Hexagone à tous les départements d'outre-mer, 1082 évènements ont en effet été labellisés du 17 avril au 31 octobre, permettant de donner la parole à 70 000 personnes. "Ce travail de dialogue patient, réalisé au long de six mois, a porté ses fruits", a donc applaudi Nathalie Loiseau.

Devant quelques dizaines de porteurs de projet, elle a relevé plusieurs propositions "très précises, pragmatiques et ambitieuses" figurant dans le rapport de 170 pages de la CNDP. Allonger les garanties légales à 5 ans pour lutter contre l'obsolescence programmée, mettre en place un service civique européen, faire paraître un manuel d'histoire européen, ou encore harmoniser les règles fiscales et sociales… "Aujourd'hui les résultats sont à la disposition de tous, y compris de tous les partis politiques qui vont concourir aux élections européennes (de mai prochain)", a-t-elle glissé.

Les citoyens de 24 autres Etats membres ont également participé à cette initiative lancée par la France. Un rapport général est en cours de rédaction "avec l'actuelle présidence autrichienne et la prochaine présidence roumaine" du Conseil de l'UE. "Les chefs d'Etat et de gouvernement vont se saisir de cette synthèse en décembre", a confirmé Nathalie Loiseau.

Pour l'heure, la ministre tire ses propres "enseignements" de la démarche : "au cours des 53 consultations citoyennes auxquelles j'ai pris part, il y a certes eu des critiques sur le fonctionnement de l'UE et l'opacité supposée des institutions, mais souvent l'Europe a été perçue comme la solution et non pas comme la cause des défis auxquelles elle est confrontée aujourd'hui", a-t-elle relaté le 4 décembre. "L'échelle européenne est à leurs yeux celle à laquelle de nombreuses questions peuvent trouver des réponses, comme le changement climatique ou la transformation numérique."