Derniers articles publiés

Nathalie Lhayani : "Nous cherchons à fournir une information utile pour le acteurs directement concernés par les politiques européennes"

Actualité 04.05.2007

EurActiv lance une publication en ligne pour la France : EurActiv.fr. Axée sur la sélection de thématiques qui correspondent aux préoccupations du public français et la décentralisation du débat européen, la ligne éditoriale d’EurActiv.fr privilégiera l’explication des enjeux européens dans un contexte national. EurActiv.fr, publication partenaire d’EurActiv.com, a été fondé par Nathalie Lhayani.


Le 9 mai, EurActiv lance une publication en ligne pour la France sur EurActiv.fr. Pourquoi EurActiv France alors qu’EurActiv.com publie déjà en français ?


EurActiv a fait le constat suivant : pour résoudre les problèmes de communication sur l’Europe, permettre aux Européens de comprendre l’impact concret des politiques de l’Union et en devenir acteur,  il faut décentraliser l’information européenne. C’est pourquoi EurActiv a développé depuis 2003 des publications adaptées aux publics locaux. Présentes surtout dans les nouveaux Etats membres, elles ont remporté un franc succès puisque le réseau d’EurActiv compte aujourd’hui 500 000 lecteurs.

La version francophone d’EurActiv.com - qui continuera d’exister- propose un suivi des politiques européennes depuis Bruxelles, avec un regard "supranational ", qui ne permettait pas de faire ce travail de localisation dans le contexte français. D’où la création d’EurActiv France en mars. Qui plus est, depuis le référendum sur le Traité constitutionnel, le besoin de couvrir le débat sur l’Europe en France s’est fait croissant. Que l’on prenne des sujets comme l’avenir des services publics, le réchauffement climatique, la réforme du marché du travail, la réduction de la dette ou l’adaptation à la mondialisation : tous ont un lien avec l’échelon européen. Or, et c’était particulièrement frappant dans cette campagne électorale, les acteurs du débat public font rarement l’effort de replacer dans le contexte européen ces questions.

Avec l’élection présidentielle, le changement de gouvernement et la perspective de la présidence française de l’Union européenne en 2008, l’action de la France en Europe prend un nouveau tournant et devient un enjeu important de politique nationale. Le lancement d’EurActiv.fr dans ce contexte nous est donc paru tout à fait opportun.


Quel traitement spécifique de l’information comptez-vous apporter par rapport aux autres sources d’information sur l’Europe qui existent en France ? quelle sera votre ligne éditoriale ?

En France, l’information sur l’Europe au sens large progresse, notamment sur internet. Elle devient plus pédagogique et attrayante. Les rédactions des grands quotidiens nationaux ont désormais toutes des correspondants à Bruxelles.  Mais la couverture de l’information intervient le plus souvent, au moment des votes et des sommets, c’est-à-dire au moment où les décisions sont déjà prises. Elle se concentre plus sur la bataille politique ou sur la vie politique dans les Vingt-Sept que sur le décryptage des enjeux économiques et juridiques des politiques en cours d’élaboration. Nous cherchons à fournir une information utile pour les parties prenantes, les professionnels, les acteurs de terrain qui sont directement concernés par les politiques européennes. C’est pourquoi nous allons suivre l’information en amont des décisions, dès la phase de consultation, sur des thèmes économiques et sociaux qui nous semblent être au cœur des préoccupations des acteurs nationaux : libéralisation des services publics, environnement, énergie, Europe sociale, euro/finance… Sur chacun de ces sujets, nous allons expliquer l’impact dans le contexte juridique, économique et social national, en confrontant les positions des différentes parties prenantes.
 
Concrètement, nous allons proposer un suivi de l’actualité au quotidien, au travers d’articles concis et structurés. Pour assurer un traitement équilibré de l’information, nous allons également privilégier les points de vue externes au travers d’analyses d’experts et d’interviews. Un grand nombre d’analyses et de recherches sont produites sur l’Europe en France par les think tanks et par les autres sites d’information sur l’Europe. En travaillant en partenariat avec ces organismes, nous souhaitons proposer à nos lecteurs une vue d’ensemble de la réflexion qui existe en France sur les politiques européennes.


A qui s’adresse EurActiv France ?

Nous ne nous adressons pas directement au grand public mais à tous ceux qui ont besoin de comprendre l’impact des politiques européennes dans leur secteur d’activité et de suivre l’élaboration des politiques pour mieux pouvoir prendre position. Ce sont donc à la fois les acteurs institutionnels, les entreprises, les syndicats, les ONG, les collectivités locales. Nous nous adressons aussi aux autres relais d’information comme les médias. Par leur intermédiaire, nous espérons rendre un peu plus accessibles ces questions auprès du grand public et contribuer au développement d’un débat éclairé sur ces questions.


Quel est votre parcours ? Qui sont les autres membres de l’équipe EurActiv France ?

J’ai travaillé pendant cinq ans sur les questions européennes comme assistante parlementaire et chargée d’études pour Confrontations Europe (think tank européen). Je connais bien les préoccupations des représentants de la société civile pour avoir travaillé sur les grands dossiers de politique économique et sociale, en relation étroite avec les entreprises, les syndicats, les villes et régions.

Clémentine Forissier, rédactrice en chef, qui a travaillé en tant que journaliste pour la Revue Parlementaire et responsable du bureau de Bruxelles de la Fondation Robert Schuman ainsi que Charlotte Laigle-Jegun, anciennement responsable de la version francophone d’EurActiv.com ont rejoint l’équipe – très féminine ! – d’EurActiv France. Clémentine, en tant que rédactrice en chef, dirige une équipe de journalistes stagiaires et travaille en relation étroite avec la rédaction d’EurActiv.com. Charlotte, qui connaît parfaitement le réseau des think tanks et associations européennes en France, occupe les fonctions de directrice marketing et communication. Ce qui nous a réunies, c’est la volonté de faire redescendre le débat sur les questions européennes dans l’hexagone.

 

Propos recueillis le 04/05/07