Derniers articles publiés

Najat Belkacem : "Faire aimer l’Europe est un travail au long cours"

Actualité 10.12.2010

Alors que la ville de Lyon célèbre du 8 au 11 décembre la fête des Lumières, événement qui attire de plus en plus d’Européens curieux, Toute l’Europe a rencontré la déléguée aux Grands Évènements, à la Vie associative et à la Jeunesse à la Mairie de Lyon, Najat Belkacem. Porte-parole de Ségolène Royal lors de la présidentielle de 2007, Najat Belkacem est aussi la vice-présidente du Mouvement Européen – France. Son message : mieux parler d’Europe, en particulier à la jeunesse et pas seulement lors des élections européennes.

Voir la vidéo (04'15)

 

 

Najat Vallaud-Belkacem est Conseillère Municipale de Lyon, adjointe au Maire de Lyon déléguée aux Grands Évènements, à la Vie associative et à la Jeunesse, et Conseillère Générale du Rhône. Elle est également porte-parole de Ségolène Royal et Secrétaire Nationale en charge des questions de société au Bureau du Parti Socialiste. Elle exerce enfin la vice-présidence du Mouvement Européen - France.

 

Interrogée sur l’ambition européenne de la ville de Lyon, l’adjointe de Gérard Collomb rappelle que Lyon se mesure désormais à d’autres métropoles d’importance, telles que Barcelone ou Manchester. Grand événement s’il en est, la fête des Lumières est par exemple l’occasion "d’attirer des gens du monde entier, notamment européens". La culture et l’art sont ainsi en particulier des domaines dans lesquels Lyon s’inspire du reste du continent, au point de "discuter peut-être plus facilement avec ses camarades européennes qu’avec d’autres villes françaises qui l'entourent".

Déléguée à la jeunesse, Najat Belkacem porte un regard nuancé sur les relations des Jeunes à l’Europe. D’un côté, beaucoup d’entre eux "ne se rendent pas compte de ce qu’a signifié l’Europe en termes de réconciliation et de paix entre les pays". "Indéniablement, il y a un manque de communication autour des valeurs positives de l’Europe", ajoute-t-elle. Pourtant, elle confie avoir été "agréablement surprise" lors de l’anniversaire de la chute du Mur de Berlin fin 2009, qui "parle encore aux jeunes générations". Ce qui l’amène à penser que "lorsque l’on tient un tel événement, il faut le valoriser pour pouvoir attirer d’autres jeunes, leur expliquer ce qu’est l’Europe aujourd’hui et tout ce qu’elle apporte en mieux-être". Un travail "au long cours", qui doit amener les politiques "à se ressaisir" et "parler d’Europe plus qu’on ne le fait aujourd’hui, pas seulement au moment des élections européennes".

La meilleure façon d’en parler à l’ensemble des citoyens européens, "c’est de parler de leurs préoccupations au quotidien, en particulier leur situation sociale, leurs droits sociaux : tant que l’Europe ne s’attaquera pas de façon ferme et volontariste à ces sujets, elle risque d’être incompréhensible pour beaucoup", prévient-elle.

Vice-présidente du Mouvement Européen – France, Najat Belkacem souhaite ainsi "ouvrir la question européenne aux plus jeunes générations". Le mouvement doit "se démultiplier sur l’ensemble du territoire français à travers des événements, des conférences, des débats, qui permettent d’attirer l'attention de ces derniers sur les évolutions européennes". Et de conclure : "l’héritage européen qu’on leur laisse est très important, il faut qu’ils sachent en prendre soin".

 

 

En savoir plus

 

Le blog de Najat Belkacem