Derniers articles publiés

Monténégro : victoire du "oui" à l'indépendance

Actualité 21.05.2006

Avec 55,5 % de "oui", les Monténégrins ont pu célébrer, dimanche 21 mai, une journée historique en votant en faveur de l'indépendance de l'ex-République yougoslave, jusqu'ici rattachée à la Serbie.

Le résultat respecte l'accord intervenu le 3 mars 2006 entre le gouvernement et l'opposition, avec le soutien de l'UE, qui, avaient fixé à 55% le seuil minimum pour l'indépendance de la région. Selon le ministère des Affaires étrangères, le scrutin, qui enregistre une participation de 87 %, s’est déroulé dans de bonnes conditions.

Accueillant ce résultat comme un "signe de maturité", Javier Solana, Haut représentant pour la PESC, a félicité le Monténégro pour l'organisation réussie de ce référendum et a déclaré que l'UE "respectera la volonté de la majorité des Monténégrins". "Le taux de participation extrêmement élevé confirme la légitimité du vote", a ajouté le chef de la diplomatie européenne.

Ce résultat tourne définitivement la page de la Yougoslavie. Dernière des ex-Républiques yougoslaves à vivre encore dans une union avec la Serbie, le Monténégro rejoint ainsi la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et l’Ancienne République yougoslave de Macédoine (ARYM), indépendants depuis 1991 et 1992.

La Communauté d’Etats de Serbie-et-Monténégro avait succédé à la République fédérale de Yougoslavie le 4 février 2003. Avant d'obtenir l'indépendance, le Monténégro bénéficiait déjà d'une large autonomie avec un gouvernement dirigé par Milo Djukanovic, un parlement et une monnaie (l'euro).

Sources

Déclaration de Javier Solana (pdf), 22/05/06, Conseil de l'UE
Ministère des Affaires étrangères