Derniers articles publiés

Monique Goyens : "Le BEUC mène campagne en faveur des consommateurs"

Actualité 25.02.2009

Monique Goyens est Directrice générale du Bureau Européen des Unions des consommateurs (BEUC). A l'occasion d'un entretien avec Touteleurope.fr, elle revient sur le rôle, les missions et le fonctionnement du BEUC, mais aussi plus largement sur le rôle du lobbying dans le processus décisionnel européen.

Voir la vidéo (6'13)


 

"Représenter les intérêts des consommateurs auprès des institutions européennes"

Le BEUC

Créé le 6 mars 1962 de la volonté des organisations de consommateurs de
Belgique, du Luxembourg, de France, des Pays Bas, d’Italie et d’Allemagne, le BEUC rassemble aujourd'hui 41 organisations dans 30 pays.
Comme l'explique sa directrice générale, Monique Goyens, le BEUC a pour objectif de "représenter les intérêts des consommateurs auprès des institutions européennes".

Siégeant à Bruxelles, le BEUC fédère les organisations nationales de protection des consommateurs. A ce titre, il est associé à de nombreux groupes de travail et régulièrement invité par la Commission européenne à participer aux travaux.

Cependant, comme le précise Monique Goyens, si le BEUC est "souvent consulté [il n'est ] pas toujours entendu".

Pourtant, la directrice du BEUC le rappelle, "80 % [de la législation nationale en matière de protection de consommateurs] trouve son origine dans l'Union européenne".

Il est donc important que les droits des consommateurs soient défendus au niveau européen.

Parmi les dossiers prioritaires du BEUC, Monique Goyens évoque les travaux préparatoires d'une directive sur la sécurité des jouets, notamment en provenance de pays hors Union européenne, la sécurité des produits cosmétiques mais aussi les télécommunications.

Le BEUC souhaite de plus que se développe une action collective des consommateurs, qui permette aux victimes de produits défectueux ou dangereux d'être dédommagées, puisque "cela ne sert à rien d'avoir des droits si on ne peut pas les mettre en oeuvre devant un juge".

"Les groupes de pression jouent un rôle important dans l'élaboration du droit communautaire"

Lobbying et transparence

Face aux nombreuses critiques visant le manque de transparence des actions de lobbying au niveau européen, la Commission européenne a créé un registre des lobbyistes.
Le BEUC est ce qu'on appelle un lobby, c'est-à-dire un groupe de pression, "comme il existe un groupe de pression des avocats, le groupe de pression de l'industrie pharmaceutique, des banques etc."

Il est donc là pour "influencer les prises de décisions européennes, mais au bénéfice des consommateurs".

Mais, comme l'explique Monique Goyens, "pour influencer, il faut avoir de l'expertise, et disposer d'arguments suffisamment crédibles pour faire progresser un dossier".

Cette expertise, le BEUC la trouve auprès de ses membres comme "UFC que choisir" en France. Car si le BEUC essaye d'influencer les institutions européennes, en travaillant en direct avec les membres de la Commission ou les parlementaires européens, les organisations nationales font également ce travail de lobbying auprès des gouvernements nationaux.

Monique Goyens explique que "le droit européen est énormément construit par groupe de pression, et donc ce sont souvent les groupes de pression qui font bouger les dossiers".

Mais le BEUC, par son objectif de défense des droits des consommateurs, tient à se différencier des lobbies industriels : "nous ne disons pas que nous faisons du lobbying, nous disons que nous menons campagne, ce qui est plus noble".

 

 

En savoir plus

 Bureau Européen des Unions des consommateurs (BEUC)

La protection des consommateurs dans l'Union européenne