Derniers articles publiés

Michel Barnier : "Il faut reconnecter le débat bruxellois, où nous décidons avec les autres de l'avenir de l'agriculture et de la pêche française, avec le débat national"

Actualité 15.01.2008

Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, délocalise son cabinet à Bruxelles du 21 au 25 janvier. Cette initiative vise à reconnecter le débat français et européen sur l’agriculture à quelques mois de la Présidence française de l’Union européenne et alors que débute le débat sur le bilan de santé de la politique agricole commune (PAC).

 

Pourquoi délocaliser votre cabinet à Bruxelles du 21 au 25 janvier 2008 ?

Voir la vidéo : 

(Durée : 1'45)



"Lorsque l'on parle de l'agriculture et de pêche, on parle des deux premières politiques économiques européennes, d'un cadre réglementaire, d'un cadre juridique, d'un cadre budgétaire, qui est défini à Bruxelles. Non pas par les autres, mais avec les autres. Voila deux grandes politiques dont nous ne décidons plus tout seuls depuis presque cinquante ans", a déclaré Michel Barnier dans un entretien.

"Le signal que je veux faire en délocalisant pendant quelques jours le cabinet, les services, avec des partenaires et personnalités qui vont du monde professionnel, du monde parlementaire, venir avec nous, c'est de reconnecter ce débat bruxellois, où nous décidons avec les autres de l'avenir de l'agriculture et de la pêche française, avec le débat national. Il faut éviter cette divergence", a ajouté le ministre de l'Agriculture.

Soucieux de connecter au mieux le débat français et européen sur l’agriculture, Michel Barnier a rappelé qu'il adressait déjà, lors des conseils des ministres qui se déroulent à Bruxelles, "une lettre de compte-rendu adressée le jour même à tous les parlementaires, les directeurs de l'agriculture, les préfets et dirigeants agricoles".

Dans ce contexte et pour la première fois sous la Ve République, les Présidents de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale et du Sénat assisteront avec Michel Barnier aux travaux du Conseil agriculture du lundi 21 janvier. "Je vais inviter pour la première fois depuis 1958 deux parlementaires qui seront dans la délégation du ministre" a indiqué Michel Barnier."Pendant cette semaine, nous irons voir, avec mes collaborateurs, les services de la Commission européenne, le Parlement européen, le Conseil des ministres et l'ensemble des organismes qui font vivre cette capitale européenne", a-t-il précisé.

Au total, ce sont 22 conseillers et 3 secrétaires qui prennent leurs quartiers au sein de la Représentation permanente de la France auprès de l'Union européenne.

 

En savoir plus :

Voir le programme - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche