Derniers articles publiés

Michael Mann : "Il faut augmenter la part de la PAC consacrée au développement rural"

Actualité 25.02.2008

A l'occasion du 45e salon de l'Agriculture, Michael Mann, Porte-parole de la Commission européenne pour l'Agriculture et le développement rural, présente les enjeux du bilan de santé de la politique agricole commune (PAC).

 

Voir la vidéo : 

(Durée : 3'27)



En visite au salon de l'Agriculture lundi 25 février, le Porte-parole de la Commission européenne pour l'Agriculture et le développement rural a fait le point sur le bilan de santé en cours de la Politique agricole commune (PAC).

Quel est le bilan de santé de la PAC ?

Il ne s'agit pas d'une "nouvelle réforme de la PAC" mais "d'un bilan de santé pour améliorer la PAC", indique Michael Mann. Selon le Porte-parole de la Commission européenne pour l'Agriculture et le développement rural, ce bilan de santé s'articule autour de trois grandes lignes directrices : "simplifier le système d'aides directes, moderniser les mesures de soutien de marchés et prendre en compte le changement climatique et la biodiversité".

Nicolas Sarkozy souhaite refonder la PAC dès 2009, qu'en pensez-vous ?

"Il y a deux processus", rappelle Michael Mann. "Il y a d'abord un bilan de santé pour la période 2009-2013, et après cet accord sur le bilan de santé, il y aura un débat plus approfondi sur l'avenir de la PAC d'après 2013".

Un accord sur le bilan de santé de la PAC est attendu pour le prochain conseil Agriculture et pêche les 17 et 18 mars prochains.
La Commission européenne présentera ses propositions législatives sur le bilan de santé en mai 2008.

"Nous sommes d'accord avec le Président de la République Nicolas Sarkozy : il faut d'abord parler de la politique que nous voulons avoir et ensuite discuter du budget", déclare le porte-parole.

Faut-il privilégier la préférence communautaire ?

"Ce n'est pas une bonne idée d'augmenter les barrières contre les importations", déclare Michael Mann, en rappelant que "l'UE est le plus grand exportateur mondial de produits agricoles". "Si nous mettons de nouvelles barrières, nos partenaires commerciaux risquent de faire la même chose contre nous".

Selon le Porte-parole de la Commission européenne pour l'Agriculture et le développement rural, "il faut trouver les moyens pour soutenir l'agriculture française et l'agriculture européenne, par le biais par exemple des aides directes".

"Il faut également augmenter la part de la PAC consacrée au développement rural", indique Michael Mann.

 

En savoir plus :

Nicolas Sarkozy pour une "refondation" de la PAC - Article - 25/02/08 - Touteleurope.fr