Derniers articles publiés

Mariya Nedelcheva : "Il faut une répartition plus équitable des aides de la PAC entre les Etats membres"

Actualité 23.04.2010

A l'occasion des sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg, retrouvez chaque mois les débats de Touteleurope.fr. Pour ce troisième débat nous nous sommes intéressés à l'un des sujets majeurs qui seront débattus dans les mois à venir au sein de l'hémicycle européen : la réforme de la Politique agricole commune après 2013. La Bulgare Mariya Nedelcheva, membre de la commission Agriculture et développement rural, a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses autour d'un thème principal : comment rendre la PAC plus juste et plus verte ?



Voir la vidéo
(10'32)





 

 

L'eurodéputée, qui est la seule représentante de son pays au sein de la commission Agriculture et Développement rural, rappelle que la Bulgarie est très attachée à la PAC, qui lui paraît indispensable pour l'Europe.

Mais Mariya Nedelcheva considère que la PAC telle qu'elle existe n'est plus adaptée à l'Europe d'aujourd'hui, ni aux défis de demain. Les critères de répartition doivent notamment, selon la députée, être revus en faveur des pays récemment entrés dans l'Union, afin d'être plus équitable.

Se prononçant au nom du groupe politique auquel elle appartient, le Parti populaire européen, Mariya Nedelcheva répond également aux critiques de certains Etats membres vis-à-vis de la PAC. "La PAC ne coûte pas trop cher, car lorsque l'on parle de Politique agricole commune cela ne concerne pas seulement la production agricole mais également la sécurité alimentaire, l'environnement, la lutte contre le changement climatique" rappelle-t-elle.

Mariya Nedelcheva se prononce donc en faveur d'un maintien du budget de la PAC au moins à son niveau actuel, si ce n'est plus, pour pouvoir relever les nouveaux défis auxquels devra faire face l'agriculture européenne.

 

 

En savoir plus

Dossier spécial : Quelle politique agricole commune après 2013 ? - Touteleurope.fr