Derniers articles publiés

Lutte contre violence contre les enfants, les jeunes et les femmes : Daphné III adopté

Actualité 22.05.2007

Les députés européens ont adopté, lundi 21 mai, en deuxième lecture Daphné III, le programme spécifique de l'Union européenne destiné à empêcher et à combattre la violence contre les enfants, les jeunes et les femmes.

Contexte

Créé en 1997, ce programme vise à soutenir des actions de prévention et de lutte contre la violence faite aux enfants, aux adolescents et aux femmes. Il permet aussi de sensibiliser le public, d’étudier les phénomènes liés à la violence et de combattre les causes premières de la violence à tous les niveaux de la société.

Daphné III est la troisième phase du programme et se fondera sur les politiques et les objectifs fixés dans Daphné I (2000-2003, 20 millions d'euros) et les programmes de Daphné II (2004-2007, 50 millions d'euros). La troisième phase de Daphné couvre la période 2007-2013 et dispose d'un budget de 116,85 millions d'euros.

Le programme est ouvert à tous les États membres ainsi qu'aux pays candidats, aux États de l'AELE et aux pays des Balkans occidentaux.  

Daphné III, qu'est ce que c'est ?

Daphné est un programme communautaire qui vise principalement à :

  • prévenir et combattre toutes les formes de violence survenant dans les sphères publique ou privée à l'encontre des enfants, des adolescents et des femmes ;
  • prendre des mesures préventives ;
  • offrir une assistance aux victimes et aux groupes à risque.

Grâce à ce programme, les enfants, les jeunes ou les femmes qui témoignent après avoir été assailli par un parent proche sont également considérés comme des victimes de violence.

Daphné a permis de rassembler l’expérience de centaines d’individus et d’organisations et a innové tant par ses études que par ses actions en faveur des citoyens les plus vulnérables.

Ce programme est également  destiné à promouvoir les actions transnationales vouées à créer des réseaux multidisciplinaires, assurer le développement des connaissances, sensibiliser le public à la violence, étudier les phénomènes liés à la violence ainsi que rechercher et combattre les causes premières de la violence à tous les niveaux de la société.

Au cours des négociations menées avec le Conseil et la Commission sur la position commune, le Parlement est parvenu à défendre plusieurs de ses amendements de première lecture visant à améliorer la transparence du programme, à réduire la bureaucratie, et par conséquent à faciliter l'accès des ONG au programme et à proposer des services pour les assister dans la préparation des propositions de projet. Le Parlement a entre autre veillé à ce que le service de Helpdesk puisse se poursuivre et qu'un groupe de réflexion fournissant des conseils d'experts soit mis en place.

Sources :

Session plénière du 21 au 24 mai 2007 - Communiqué de presse (22/05/06) - Parlement européen
Daphné III pour lutter contre la violence à l'encontre des enfants, des jeunes et des femmes  - Communiqué de presse (22/05/07) - Parlement européen