Derniers articles publiés

LH2 Le Baromètre européen

Actualité 12.12.2006

Une Europe synonyme de culture commune

60 % des citoyens européens ayant répondu à ce sondage en ligne ont une image positive de l'Europe.

Trois quarts des participants ont choisi "la culture" (73%) et "la mobilité" (74%) comme les mots s'appliquant le mieux à l'image de l'Europe. Interrogés par Touteleurope.fr sur leur rapport à l'Europe, les internautes avaient également mis en avant "une culture, un patrimoine communs" parmi les notions définissant le mieux l'Europe.

D'après l'institut LH2, l'UE est aussi synonyme de "bureaucratie" pour 66% des personnes interrogées.

Une Europe impuissante face à la mondialisation et au chômage

63 % des internautes interrogés estiment que l'UE "ne protège pas les Européens des effets de la mondialisation économique et financière". Si la réduction du chômage constitue le deuxième "enjeux prioritaire" cité par les sondés (devant la lutte contre le terrorisme), 74 % d'entre eux déclarent ne pas avoir confiance dans l'UE pour "lutter efficacement "contre ce problèmes.

Les participants à l' "expression en ligne" de Touteleurope.fr avaient exprimé les mêmes attentes concernant les champs d'action de l'Union européenne : 46 % d'entre eux citaient "le social et l'emploi" et en faisait la première des priorités citées. On note aussi qu'ils avaient fait preuve d'un relatif optimisme en estimant majoritairement (44 %) que l'Europe resterait "l'une des principales puissances économiques mondiales", seule une minorité estimait que l'UE ferait, dans 20 ans, figure d' "espace économique appauvri sous la pression de la mondialisation".

Le rôle de l'Europe sur la scène internationale

57 % des personnes consultées par LH2 se déclarent optimistes concernant l'avenir de l'UE. Elles expriment également de fortes attentes concernant l'affirmation du rôle de l'Union sur la scène internationale : 57 % sont favorables à "une l'Europe politique, qui soit une vraie Europe puissance" et 57 % souhaitent la "création d'une véritable défense européenne commune".

A titre de comparaison, 46 % des participants à l'expression en ligne organisée par Touteleurope.fr avaient déclaré souhaiter la "construction d'une vison européenne en matière de politique étrangère".

On note que la création d'une "véritable police européenne commune" constitue la piste d'évolution institutionnelle la plus largement soutenue (61 %) par les participants.

Les Européens hostiles à l'élargissement

60 % des participants à l'enquête en ligne de l'institut LH2 se déclarent opposés à l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, seulement 26 % y apparaissent favorables.  

De manière générale, les Européens consultés sont majoritairement hostiles à l'élargissement de l'Union européenne : 47% des répondants tiennent l'intégration des pays de l'Est pour "une menace".

La France et l'enjeu européen

A l'approche de l'élection présidentielle en France, 43 % des Européens interrogés pensent que le prochain président devra "s'impliquer davantage dans les affaires européennes".

42 % des participants estiment que la France a eu raison de ne pas voter pour le Traité constitutionnel en 2005.

 

LH2 Le Baromètre européen (pdf) 

Sondage réalisé par l’Institut LH2 pour l’European Buisness School (EBS), Le Monde et France Inter.

Enquête réalisée en ligne auprès d’un échantillon de 1000 Européens en Grande-Bretagne, Allemagne, France, Espagne et Italie.
Date de réalisation : du 27 au 29 novembre 2006.