Derniers articles publiés

Les premières initiatives européennes de Nicolas Sarkozy

Actualité 30.05.2007

Renaud Dehousse - DRQuelques semaines après l’élection du président de la République, Renaud Dehousse analyse les premières initiatives de Nicolas Sarkozy dans le domaine européen. Pour le directeur du Centre d'études européenne de Sciences Po, si le nouveau Président met tant d'empressement à traiter les dossiers européens, c'est qu'ils sont à ses yeux secondaires : ayant fait des réformes en France sa priorité, "la dernière chose qu'il souhaite est de les voir entravées par des décisions prises au niveau européen".

L'auteur admet que l'idée de traité simplifié défendue par Nicolas Sarkozy tout au long de la campagne est "l’une des propositions les plus judicieuses que l’on ait avancées pour dépasser le blocage actuel". Mais il émet quelques doutes sur les chances de succès d'un tel projet, face aux réticences de certains Etats membres à entériner toutes les mesures acceptées lors de la précédente CIG : "le projet de Constitution était un tout ; n’en conserver qu’une partie menace l’équilibre du compromis initial". Quant à la ratification du futur traité, elle serait "rien moins que certaine".

Finalement, Renaud Dehousse doute que ce traité limité aux questions institutionnelles puisse "répondre aux inquiétudes exprimées par ceux qui ont voté 'non' aux référendums de 2005", en particulier à leur "demande de sécurité" - une priorité défendue par l'auteur dans un précédent article pour Telos.

Lire l'analyse

Renaud Dehousse," Union européenne : pourquoi Sarkozy accélère", Telos, mai 2007