Derniers articles publiés

Les langues officielles de l'Union européenne

Synthèse 04.05.2020

L'Union européenne compte 24 langues officielles et de travail. Elles sont utilisées pour la communication officielle par les institutions de l'Union européenne.

Langues

Les langues officielles de l'Union européenne

Les 24 langues officielles et de travail de l'Union européenne sont :

  • l'allemand
  • l'anglais
  • le bulgare
  • le croate
  • le danois
  • l'espagnol
  • l'estonien
  • le finnois
  • le français
  • le grec
  • le hongrois
  • l'irlandais
  • l'italien
  • le letton
  • le lituanien
  • le maltais
  • le néerlandais
  • le polonais
  • le portugais
  • le roumain
  • le slovaque
  • le slovène
  • le suédois
  • le tchèque

La reconnaissance de ces langues permet à tous les citoyens de l’Union européenne d’accéder à l’ensemble des documents de l’UE dans l'une des langues officielles de leur pays. Ils doivent également pouvoir écrire aux institutions et recevoir une réponse dans leur propre langue.

Toutefois, les langues officielles de l'Union européenne ne correspondent pas à l'ensemble des langues officielles des États membres. En effet, chaque Etat membre ne peut faire reconnaître qu'une seule langue officielle de son pays comme étant également langue officielle de l'Union. Ainsi le luxembourgeois, langue officielle au Luxembourg, et le turc, officiel à Chypre, ne sont pas des langues officielles de l'Union européenne. 

Par ailleurs, certaines langues régionales comme le catalan et le gallois ont un statut de langues co-officielles de l'Union européenne. Leur utilisation officielle peut être autorisée sur la base d’un arrangement administratif entre le Conseil et l’État membre demandeur.

De 4 à 24 langues

En 1957, un règlement européen établit le néerlandais, le français, l’allemand et l’italien comme langues de travail officielles de l’UE.

Depuis, leur nombre a augmenté avec l'adhésion de nouveaux pays à l'Union et la reconnaissance de certaines langues. Le 1er mai 2004, 21 étaient ainsi officiellement reconnues, auxquelles se sont ajoutées le roumain, le bulgare et l'irlandais (ou "langue gaélique") en 2007, puis le croate en 2013.

Il est à noter que le Brexit ne signifie pas pour autant la disparition de l'anglais en tant que langue officielle de l'Union. Si le Royaume-Uni est le seul pays européen à avoir présenté l'anglais comme langue officielle au moment de son adhésion, l'anglais est également une langue officielle de deux autres pays européens : l'Irlande et Malte, aux côtés respectivement de l'irlandais et du maltais, même si les deux pays ont choisi d'introduire ces dernières comme langues officielles de l'UE.

Si l'Union européenne compte ainsi 24 langues officielles, 3 sont principalement utilisées comme langues de travail dans les institutions européennes : le français, l'anglais et l'allemand. Ces langues sont utilisées soit de manière indifférenciée comme au Conseil ou à la Commission, soit exclusivement dans l'une d'elle comme au sein de la BCE qui travaille exclusivement en anglais, ou de la Cour des comptes européenne qui travaille majoritairement en français. Il est à noter que dans le cas de la Cour de justice, si la décision est rendue dans la langue de l'affaire, les délibérations se font le plus souvent en français.

La Journée européenne des langues a lieu chaque année le 26 septembre. A cette occasion, le ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse organise de nombreux événements afin de célébrer la diversité linguistique.