Derniers articles publiés

Les Français, les Européens et la biodiversité

Actualité 28.05.2010

Un sondage TNS-Sofres paru il y a quelques jours nous en apprend plus sur la relation qu’entretiennent les Français avec le concept de biodiversité. Connue ou méconnue ? Source de préoccupation ou non ? Comment la préserver ? Et comment se situent les Français par rapport aux Européens dans leur ensemble ? Une enquête Eurobaromètre parue il y a 6 mois sur la question permet la mise en perspective de nos chiffres nationaux.

Qu’est ce que c’est, exactement, la biodiversité ?

La biodiversité est un concept bien connu en France, mais encore mal maîtrisé. 8 Français sur 10 ont entendu parler de la biodiversité, contre seulement 2/3 des Européens. Mais si le terme leur est familier, son sens précis l’est beaucoup moins : il est connu de 23% des Français seulement.

En revanche, un Français sur 5 (21%) n’a jamais entendu parler de la biodiversité. Les catégories socioprofessionnelles plus modestes sont moins au fait de la question que les catégories aisées. Les chiffres sont également corrélables au niveau d’études des personnes interrogées.

 

Touteleurope le mag biodiversité2010 est l'Année internationale de la biodiversité. A cette occasion, Touteleurope.fr, en partenariat avec EDF, vous emmène à la découverte de la biodiversité européenne, s'interroge sur ce que peut faire l'Union européenne pour la protéger et vous présente la plateforme d'écovolontariat 'www.jagispourlanature.org' dans une édition de Touteleurope le Mag entièrement dédiée à la biodiversité.

Les Français se considèrent à 54% mal informés (contre 45% qui le pensent le contraire). Les Européens sont encore plus nombreux à souffrir d’un manque d’information sur le sujet (62%).

Pourtant les Français connaissent l’actualité liée à la biodiversité, à travers des sujets comme la réintroduction de l’ours brun dans les Pyrénées, de la surexploitation du thon rouge ou encore de l’effet de l’agriculture intensive sur les milieux aquatiques dont la plupart ont entendu parler.

Comment se positionnent les Français à son égard ?

Une fois que l'on explique aux sondés ce qu’il en est exactement, on peut les interroger sur leur ressenti vis-à-vis de la perte de biodiversité. Les Français y sont très sensibles, et reconnaissent presque tous que le problème est important (95%) ; une large majorité le considère même comme très important (59%).

Protéger la biodiversité relève en effet d’une obligation morale vis-à-vis de la Nature : c'est la raison de la protéger qui prime chez les Français (96%), comme chez les Européens. Les autres raisons, comme l'impact de la biodiversité sur la qualité de vie (85%), son utilisation dans la production de nourriture ou de médicaments (82%), sa contribution dans la lutte contre le changement climatique (83%) ou encore son potentiel économique (66%) arrivent derrière.

Ils pensent aussi que c’est par la régulation des activités économiques dommageables que l’on parviendra le mieux à protéger les espèces (30% parmi les Européens, 37% parmi les Français).

Ainsi, seuls 6% des Français pensent que l’intérêt économique doit primer, contre 55% qui considèrent que la biodiversité doit être protégée quoi qu’il arrive. 35% enfin estiment que des raisons d’utilité publique peuvent justifier une action entraînant la perte de biodiversité, à condition qu’existent des compensations. Sur la question, les Européens sont un peu plus pragmatiques (41%).

Quant aux causes, pour Français et Européens, c’est la pollution de l’air et des eaux qui dommage le plus la biodiversité (30%).

La perte de biodiversité nous touche-t-elle ?

La plupart des Français pense que ce sont leurs enfants qui seront réellement touchés par ce problème. Les Européens sont davantage à penser que le problème les concernera eux-mêmes dans un avenir proche. Seuls 17% des Français et des Européens pensent que le problème les touche déjà aujourd’hui. Moins d’un sur 10 pense ne pas être touché du tout.

Et dans l’espace ? La biodiversité est perçue par les Français et les Européens comme un enjeu de grande échelle, mais qui touche avec moins de force leurs régions. La moitié des sondés français seulement considère que biodiversité de leur région est menacée ; ils sont les deux tiers à le penser pour le niveau national, et carrément 9 dixièmes pour le niveau mondial.

Que faire pour enrayer la perte de biodiversité ?

Peut-être un paradoxe, lorsqu’on sait qu’ils accordent plus volontiers leur confiance à des entités locales pour préserver la biodiversité : 69% font confiance aux communes, 68% aux départements et régions. L’Union européenne récolte la confiance d’un Français sur 2 (48%), ce qui est tout de même mieux que le gouvernement, sur lequel seul un Français sur 3 estime pouvoir compter (34%). Cependant, ce sont les associations qui sont les mieux jugées, avec 83% de Français qui les juge les mieux placer pour agir pour la biodiversité.

Les Français sont à peine plus sensibilisés que les Européens sur l’action de l’Union européenne en matière de biodiversité, qui s’incarne dans la directive Natura 2000. Leur nombre reste très faible (12% savent ce que c’est).

Enfin, est-on disposé à agir soi-même pour protéger la biodiversité ? 77% des Français déclarent faire personnellement des efforts. Parmi eux, 32% aimeraient même en faire davantage. Parmi ceux qui n'en font pas (20%), les trois quart déclarent que c'est parce qu'ils ne savent pas quoi faire.

Quels enseignements tirer de ces sondages?

La biodiversité est un enjeu auquel les gens sont sensibles, mais sur lequel ils ne sont pas assez informés. Protéger les espèces est un impératif pour les Français, d'ailleurs plus par obligation morale que pour les bénéfices qu'on pourrait en tirer.

En revanche la perte de biodiversité est considéré comme un phénomène global mais éloigné de nous. Eloigné également dans le temps, puisque ce seront nos enfants qui en souffriront le plus, pense-t-on.

 

Sources : TNS-Sofres (05/10) et Eurobaromètre Flash #290 (11/09)


En savoir plus :

Touteleurope Le Mag, spécial biodiversité - Touteleurope.fr

L'Europe et la protection de la biodiversité - Touteleurope.fr