Derniers articles publiés

Les Européens et le tabac

Actualité 23.05.2007

On estime à environ 15 % le pourcentage de décès directement ou indirectement dus au tabagisme en Europe. En réaction à cette situation sanitaire, l'Union européenne a lancé en mars 2005 une campagne anti-tabac intitulée "HELP – Pour une vie sans tabac". Ce sondage a été publié peu avant la journée mondiale sans tabac du 24 mai 2007.

Quels fumeurs font les Européens ?

En 2007, 32 % des Européens de 15 ans et plus sont fumeurs. Cette moyenne, qui est stable depuis 2005 (31 %), se retrouve de manière assez homogène en Europe : la France compte par exemple 33 % de fumeurs. La Grèce est le pays où l'on fume le plus (42 % de la population), et c'est en Suède que l'on trouve le moins de fumeurs (18 % de la population).

Un Européen sur trois a essayé d'arrêter de fumer l'année précédant le sondage. Seulement 23 % d'entre eux ont tenu plus de deux mois. Alors que 44 % des Espagnols réussissent à passer ce cap, seuls 11 % des Autrichiens se sont abstenus si longtemps. La première explication avancée par les récidivistes est que "La vie est trop stressante / ce n'est pas le bon moment". C'est en tout cas ce qu'affirment 33 % des Européens et 47 % des Britanniques interrogés, qui sont aussi les plus nombreux a avoir voulu arrêter de fumer l'année passée (46 %). Seuls 26 % des fumeurs européens consultent un professionnel de la santé lorsqu'ils essaient d'arrêter. Les Britanniques se distinguent encore : 54 % de leurs fumeurs consultent au moment d'arrêter de fumer.

La perception du risque varie suivant les pays

Seuls 3 % des Européens pensent que, pour le non-fumeur, la fumée des autres n'est pas nocive. 47 % des Européens pensent que la fumée des autres peut causer des maladies mortelles. On constate pourtant que 11 % des Européens restent encore exposés à la fumée des autres sur leur lieu de travail plus de 5 heures par jour.

49 % des foyers européens interdisent complètement le tabac chez eux. 66 % des fumeurs de l'Europe des 25 fument chez eux en compagnie de non-fumeurs mais les chiffres sont très différents selon les pays. Ils sont 30 % de Suédois, et 32 % de Finnois à ne pas allumer leur cigarette alors que 85  % des Espagnols,79 % des Autrichiens et 77 % des Grecs sortent les cendriers.

Les Européens veulent un "environnement sans fumée"

88 % des Européens sont favorables à l'interdiction de fumer dans les espaces publics couverts, les bureaux et les autres lieux de travail. 77 % sont pour l'interdiction dans les restaurants et 62 % dans les bars et cafés. Ces chiffres sont en augmentation par rapport au sondage de 2005.

Les pays les plus favorables à l'interdiction dans les lieux publics couverts sont la Finlande (96 %) et la Suède (95 %), les moins convaincus sont l'Autriche (80 %) et la Roumanie (79 %). En ce qui concerne les bureaux et autres lieux de travail, la Suède, Malte et l'Irlande sont les plus favorables à l'interdiction (96 % chacun).

Eurobaromètre spécial 272c – vague 66.2

TNS Opinion & Social a réalisé ce sondage pour le compte de la DG de la Communication, unité "Analyse de l'opinion publique et des médias". Les enquêtes ont été réalisées entre le 6 octobre et le 8 novembre 2006 dans les 27 Etats membres de l'UE ainsi qu'en Croatie et dans la Communauté Turque Chypriote. Elles ont pris la forme d'entretiens face à face chez les répondants. Les échantillons sont d'environ 1 000 personnes âgées de 15 ans et plus dans chaque pays sauf pour Chypre, Malte, le Luxembourg et la Communauté Turque Chypriote où les échantillons comprennent 1000 personnes. La méthode utilisée est celle de la sélection aléatoire (probabiliste) à phases multiples.