Derniers articles publiés

Les Eurodéputés et Twitter

Actualité 21.09.2010

Twitter est un nouvel outil pour le personnel politique pour pouvoir communiquer leur action auprès des citoyens. Si certains découvrent cet outil à l'occasion d'une campagne électorale d'autres l'utilisent plus naturellement. Touteleurope.eu a donc cherché simplement à voir quel était le pourcentage d'eurodéputés pays par pays qui étaient présents sur Twitter.

La présence sur Twitter des eurodéputés va au-delà de l'ouverture d'un compte. Différents éléments sont à prendre en compte pour apprécier l'animation de leur compte :

 

  • le rythme de publication des messages (le fait de "tweeter")
  • son taux d'interactivité avec les autres personnes sur ce réseau social, que cela soit par le biais de réponses (avec l'utilisation du "@nomducompte" dans la réponse) ou par le relais d'informations de tiers (ce sont les "RT" ou "Re-Tweet")
  • quel type d'animation du compte est proposé, à savoir le type de messages qui sont envoyés. Cela peut être une simple communication institutionnelle reprenant les billets de leurs blogs, leur agenda ou leur communiqué de presse. Il peut aussi y avoir des messages plus personnels ou des commentaires de l'actualité. Cette deuxième option est celle choisie par les députés les plus actifs sur Twitter.
  • le nombre de "followers" ou "abonnés" au compte de l'eurodéputé est une bonne indication de sa renommée ou de son niveau d'utilisation du réseau.

 

La France, 1ère en nombre de comptes d'eurodéputés

La France compte 32 eurodéputés présents sur Twitter. Ce chiffre brut la place en tête du classement par nombre d'eurodéputés sur le réseau.

Cependant, ce "cocorico" doit être tempéré. La France est l'un des Etats membres à avoir le plus d'eurodéputés dans l'Union européenne et avait donc mathématiquement plus de chances d'avoir un nombre important de députés sur Twitter. L'Allemagne a ainsi 31 de ses représentants sur Twitter, mais cela ne représente que 31% du total de ses effectifs présents au Parlement européen.

Avec 34 eurodéputés ayant un compte sur Twitter sur 72, la France voit 47% de ses effectifs sur le réseau social et se positionne en cinquième position. Cette tendance s'inversera peut-être car il devient de plus en plus naturel pour des politiques d'être présent sur ce réseau social. Des députés comme Sandrine Bélier, Damien Abad, Philippe Juvin, Yannick Jadot, Corinne Lepage, Pascale Gruny, José Bové,... sont régulièrement présents dans le widget de Touteleurope : "Le Twitter des Eurodéputés". Ce widget regroupant tous les tweets des eurodéputés français voit régulièrement de nouveaux venus comme Sylvie Guillaume, Gaston Franco ou Sophie Auconie.

Cependant, plusieurs eurodéputés français n'utilisent plus leur compte une fois le temps de la campagne passé ou s'en servent pour surtout commenter l'actualité nationale. De plus, beaucoup utilisent encore Twitter de manière institutionnelle. Mais cette tendance commence doucement à changer.

L'Irlande championne en quantité, les Pays-Bas champions en qualité

Sur Twitter aussi, l'Europe, c'est la diversité. Alors que certains pays sont très connectés sur Twitter, d'autres n'en ont apparemment absolument pas besoin. C'est le cas de Malte qui n'a aucun de ses eurodéputés sur ce réseau social. A contrario, l'Irlande est championne d'Europe avec proportionnellement 67% (8/12) de ses députés ayant un compte sur Twitter.

La moyenne européenne est à 31% avec 227 eurodéputés sur 736 présents sur le réseau social. 13 pays sont au-dessus de la moyenne européenne mais seulement trois dépassent la barre des 50%: l'Irlande, les Pays-Bas (64%) et la Suède qui complète le podium avec 56% de ses députés ayant un compte. L'une des députés les plus suivies est la néerlandaise Sophie In't Veld qui a 6428 abonnés à ses tweets.

Souvent, quantité ne veut pas dire qualité. De ce point de vue, c'est la Hollande qui domine les débats. Les eurodéputés bataves sont dans leur grande majorité très présents sur Twitter. Ils répondent aux citoyens, "retweetent" régulièrement et surtout parlent d'Europe dans la majorité de leurs tweets. C'est un "effet papillon" positif : avoir un compte sur Twitter y est devenu un standard de la communication politique.

L'eurodéputé le plus suivi est italien avec Luigi de Magistris avec près de 8.000 abonnés. Cependant, il ne semble pas être un modèle à suivre pour ses collègues puisque ceux-ci ne sont que 26% à être présents sur le réseau social.

Certains pays ont un gros contingent de députés mais peu d'entre eux sont présents sur Twitter. L'Espagne et la Pologne (50 eurodéputés chacun) sont parmi les plus mal classés avec respectivement un taux de présence de 12% et 16% sur Twitter.

Les chiffres par pays et par groupes: le groupe S&D  légèrement en tête

Sur 736 députés du Parlement européen, 227 ont un compte Twitter, ce qui représente un taux d'environ 31% d'eurodéputés présents sur ce réseau social. La répartition ne s'est pas réalisée de manière équivalente dans tous les pays.

Pour les groupes politiques, ce sont les députés S&D qui sont les plus nombreux avec 67 comptes d'ouverts (soit 36,4% de leurs membres). Ceux du PPE sont 60 (22,6%), pour les Verts 32 (58%), pour l'ADLE 29 (34,5%), pour l'ECR 11 (20%), pour les Non-Inscrits 6 (23%), pour la GUE 6 (17%) et pour l'ELD 4 (11,4%).

On constate donc que les Verts avec 58% de leurs députés sur Twitter utilisent fortement le réseau pour faire valoir leur position. Les "gros" partis en ont une utilisation moins importante mais sont globalement au-dessus des 30% d'utilisateurs, à l'exception de la droite avec le PPE. Même si, à l'occasion des élections de 2009, ce groupe politique a perdu une partie de ses membres étant allés fonder l'ECR, l'ensemble est en-dessous des 25%.

Il est à noter que suivant les groupes politiques et les pays, on voit une sous-utilisation de Twitter chez les pays ayant adhéré à l'Union européenne en 2004 et 2007. Le phénomène Twitter n'a pas encore pris dans la sphère politique de ces pays. Alors que l'utilisation de Facebook est en forte hausse, notamment à chaque élection nationale, l'impact de Twitter n'est clairement pas encore analysé comme suffisant pour que les responsables politiques y consacrent une partie de leur communication politique. Exception qui confirme la règle : les pays Baltes (Lituanie, Estonie et Lettonie) sont au-dessus de la moyenne européenne avec entre 33% et 42% de leur représentants sur Twitter.

Les Eurodéputés français et Twitter

Les eurodéputés français sont au-dessus de la moyenne européenne concernant le nombre de présents sur Twitter. Ils sont 34 eurodéputés à posséder un compte sur 72. Cela représente 47% de présence sur ce réseau social. La France se classe donc à la cinquième place du classement. Cette présence des eurodéputés français a eu tendance à augmenter après les élections régionales de 2010. Les médias français reprennent désormais aussi les tweets des politiques comme source d'information. L'accroissement de comptes de personnalités politiques de premier plan et leur médiatisation contribuent à convaincre les eurodéputés à venir ouvrir un compte.

La France possède le plus grand nombre d'eurodéputés sur Twitter. Ce résultat doit cependant être mis en perspective : ce pays possède le deuxième contingent d'eurodéputés. Il est donc logique que numériquement il y ait beaucoup de comptes d'ouverts. Mais c'est beaucoup mieux que l'Allemagne qui n'a que 31% de ses eurodéputés sur Twitter. La France est d'ailleurs la plus présente parmi les "grands" pays. Loin devant l'Allemagne, le Royaume-Uni (38%), l'Italie (26%), la Pologne 16%) ou l'Espagne (12%).

Il devient de plus en plus naturel pour des politiques d'être présent sur ce réseau social. Des députés comme Sandrine Bélier, Damien Abad, Philippe Juvin, Yves Jadot, Corinne Lepage, Pascale Gruny, José Bové etc. sont régulièrement présents dans le widget de Touteleurope.eu :"Le Twitter des Eurodéputés". Ce widget regroupant tous les tweets des eurodéputés français accueille régulièrement de nouveaux venus comme Sylvie Guillaume ou Gaston Franco ou Sophie Auconie.

Plusieurs eurodéputés français n'utilisent plus leur compte après le temps de la campagne ou s'en servent surtout pour commenter l'actualité nationale. Et beaucoup utilisent encore Twitter de manière institutionnelle. Mais cette tendance commence doucement à changer.

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter : 34/72, soit 47%
Comptes réellement utilisés : 20 (59%)

Les eurodéputés allemands et Twitter

L'Allemagne a un nombre important d'eurodéputés sur Twitter. Cela est en parti dû au fait qu'elle est de loin le pays avec le plus grand nombre d'eurodéputés. Ce n'est donc pas une surprise de voir ce pays bien positionné numériquement. Mais en terme de nombre de comptes ouverts par rapport au nombre d'eurodéputés élus, il est cependant seulement dans la moyenne européenne.

Dans leur utilisation de Twitter, peu de comptes créés pour la campagne des européennes de 2009 ont été abandonnés par la suite. 68% d'entre eux sont encore actifs, même de manière irrégulière. Dans leur utilisation, il est à noter qu'il y a peu d'interactivité, la plupart des députés se contentant pour la plupart de diffuser des informations plutôt institutionnelles.

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter :
31/99, soit 31%
Comptes réellement utilisés : 21 (68%)

Les députés irlandais et Twitter

L'Irlande a peu d'eurodéputés sur Twitter (seulement huit) mais ce pays est au premier rang proportionnellement en terme de parlementaires européens présents sur le réseau social. L'Irlande voit en effet 67% de ses représentants posséder un compte sur Twitter.

De la même manière, 62,5% de ces comptes sont encore utilisés après leur création au moment des élections européennes. Cependant, l'utilisation qu'en font les eurodéputés irlandais n'est pas la plus interactive ni la moins institutionnelle. Seul le député Joe Higgins (GUE) en fait une utilisation intensive. Plus pour diffuser ses billets sur son blog et les articles qui l'ont intéressé que pour en faire une réelle plateforme d'échanges avec les citoyens. Mais c'est un vrai moyen pour lui de faire connaître ses positions plutôt que de passer par les médias traditionnels qui relaient peu les points de vue de son parti mineur en Irlande.

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter : 8/12, soit 67%
Comptes réellement utilisés : 5 (62.5%)

Les députés hollandais et Twitter

Les députés hollandais peuvent être considérés comme les champions d'Europe de Twitter. Ils sont en quatrième position en nombre d'eurodéputés sur Twitter. Ils ont le deuxième taux de présence avec 64% de leurs représentants sur le réseau social. Surtout, 93% de leurs comptes sont encore actifs.

De plus, ils ont une relation à Twitter beaucoup plus intéressante que la plus grande partie de leurs collègues européens : pour la plupart, ils tweetent sur des questions européennes, s'interpellent entre eux, répondent aux citoyens, re-tweetent les articles... Un exemple à suivre ?

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter : 16/25, soit 64%
Comptes réellement utilisés : 15 (93%)

Les députés polonais et Twitter

La Pologne est typiquement un pays où le phénomène Twitter n'a pas encore pris au niveau politique. Cela explique pourquoi seulement huit eurodéputés ont ouverts un compte twitter. En septembre 2010, seuls quatre sont encore régulièrement mis à jour.

Les députés polonais les plus actifs n'ont pas écrit plus de 260 tweets. A la différence des Pays-Bas, il n'y a pas d'émulation entre les différents députés. Peu de liens également sont faits entre les comptes Facebook et Twitter.

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter :
8/50, soit 16%
Comptes réellement utilisés : 4 (50%)

Les députés roumains et Twitter

La Roumanie n'est pas à la pointe de l'utilisation par le personnel politique de Twitter. Avec 33 eurodéputés, les représentants roumains ne comptent que cinq comptes d'ouverts, qui l'ont été à l'occasion des élections européennes. Malheureusement, le souffle est retombé. Renate Weber (ADLE) est donc l'exception qui confirme la règle et est la seule à encore tweeter.

La Roumanie est un peu à l'image des autres pays-adhérents en 2004 et 2007. Le phénomène Twitter n'a pas encore pris dans la sphère politique de ces pays. Alors que l'utilisation de Facebook est en forte hausse, notamment à l'occasion de chaque élection nationale, l'impact de Twitter n'est clairement pas encore analysé comme suffisant pour que les responsables politiques y investissent une partie de leur communication politique.

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter : 5/33, soit 15%
Comptes réellement utilisés : 1 (20%)

Les députés britanniques et Twitter

Le Royaume-Uni est au-dessus de la moyenne européenne avec 38% de ses eurodéputés présents sur Twitter. Comme pour la France, ceux-ci ne parlent pas toujours des affaires européennes. La campagne interne du Labour pour la succession de Gordon Brown, et donc ayant une dimension uniquement nationale, est ainsi clairement mise en avant sur les comptes des députés travaillistes. Il est à noter que l'utilisation courante de Twitter par les eurodéputés est plutôt institutionnelle avec peu de Re-Tweet ou de réponses aux citoyens.

Particularité des comptes britanniques, 15 d'entre eux ont ajouté la mention "MEP" à la fin de leur nom pour bien marquer leur fonction. Cette mention est rarement présente sur les comptes des autres députés en Europe.

Nombre d'Eurodéputés sur Twitter : 27/72, soit 38%
Comptes réellement utilisés : 23 (85%)


En savoir plus :

présentation du projet Tweet your MEP - Touteleurope.eu

site de Tweet your MEP