Derniers articles publiés

Les énergies renouvelables dans l'UE

Carte et comparatif 12.06.2019

D'ici à 2020, l'Union européenne s'est fixé comme objectif d'atteindre 20 % d'énergies renouvelables dans sa consommation totale d'énergie. En 2017, cette part s'élevait ainsi à environ 17,5 % pour la consommation finale brute d’énergie de l’Union européenne dans sa globalité. Toutefois, il existe de fortes disparités entre les pays. 

Chaque pays de l'Union s'est fixé un objectif contraignant à atteindre, selon sa situation initiale. La France devra ainsi compter 23 % de ces énergies dans sa consommation totale d'ici 2020, part qui atteignait 16,3 % en 2017. L’objectif le plus élevé est celui de la Suède, fixé à 49 %, et le plus faible est celui de Malte, fixé à 10 %.

Avec 54,5 % d’énergie produite à partir de sources renouvelables dans sa consommation finale brute en 2017, la Suède est ainsi le pays de l'Union européenne qui consomme le plus d'énergies renouvelables. Celle-ci a d'ores et déjà dépassé son objectif de plus de 5 points. A l'inverse, les Pays-Bas et le Luxembourg comptent seulement respectivement 6,6 % et 6,4 % d'énergies renouvelables dans leur consommation finale d'énergie en 2017.

 

Avec le Royaume-Uni, la France, l’Irlande et les Pays-Bas appartiennent aux pays les plus éloignés de leurs objectifs 2020. Le Royaume-Uni et l’Irlande en sont éloignés d'environ 5 points et les Pays-Bas, de près de 8 points. Parmi les pays qui visent des objectifs inférieurs à 20 %, la Belgique, Chypre, la Pologne et Malte, apparaissent également en retard dans leurs efforts pour y parvenir.

Néanmoins, outre la Suède, 11 autres pays ont déjà atteint leurs objectifs respectifs. Cela concerne, à titre d’exemple, les pays du nord de l’Union européenne, mais également la Croatie ou encore la Roumanie. La Lettonie, l'Autriche et le Portugal, trois pays qui se sont fixés des objectifs élevés (autour de 30 % d'énergies renouvelables) sont tous en bonne voie pour les réaliser.

Parmi les énergies renouvelables figurent notamment la biomasse, la géothermie, l'hydrométrie, le solaire et l'éolien. Bien que la part d’énergie issue de ces sources renouvelables dans la consommation finale d’énergie de l’Union européenne ait doublé depuis 2004 (8,5 %), ces énergies ne représentent toujours qu’une petite partie du bouquet énergétique de l'UE, dominé par le gaz, le pétrole et le charbon.

A partir de 2020, les pays membres de l’Union européenne devront appliquer un nouvel objectif contraignant, adopté en 2018 : porter à 32 % la part des renouvelables dans la consommation totale d'énergie d'ici ) 2030.

Dans le cadre du Paquet sur le climat et l’énergie à l’horizon 2020 qui s’inscrit dans la stratégie Europe 2020 de l’Union européenne, les pays se sont également engagés à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’au moins 20 % (par rapport à 1990) et à améliorer leur efficacité énergétique de 20 %. Cela implique notamment une réduction de la consommation énergétique. Pour la décennie après 2020, de nouveaux objectifs ont également été fixés. La réduction des émissions de GES devra atteindre 40 % par rapport à 1990 et l’efficacité énergétique devra être améliorée de 32,5 % avant 2030, en plus du nouvel objectif concernant les énergies renouvelables.