Derniers articles publiés

Les défis de la présidence allemande

Actualité 04.12.2006


L'Allemagne et l'Europe : nouvelle donne ou déjà vu ? par Ulrike Guérot
Notre Europe - Etudes et Recherches n°55 - 12/06
(en téléchargement libre)

Angela Merkel - © Communauté européenne, 2006A la veille de la Présidence allemande de l'UE, Ulrike Guérot, chercheur au German Marshall Fund et ancien membre de la commission des Affaires étrangères au Bundestag, étudie les voies par lesquelles l'Allemagne et la France pourraient renouer avec leur engagement européen et relancer la dynamique de l'intégration.

Quelle politique européenne pour l'Allemagne ?


Ulrike Guérot note un changement majeur dans la politique européenne de l'Allemagne. Depuis Gerhard Schröder, l'Europe ne revêt plus plus une dimension "inconditionnelle" aux yeux des dirigeants allemands. L'absence de soutien au Parlement européen et à la Commission caractérise cet effritement du soutien à l'intégration européenne. Par ailleurs, l'opposition de l'Allemagne aux Etats-Unis lors de la guerre en Irak a remis en cause la forte composante transatlantique de la politique européenne allemande.
A ces changements profonds s'ajoute un "essoufflement de l'opinion des Allemands pour l'Europe", ceux-ci estimant désormais que "l'Europe coûte plus cher qu'elle ne rapporte".
Selon l'auteur, les principales questions qui se posent à l'aube de la présidence allemande sont les suivantes: l'Allemagne pourra t-elle retrouver les grandes lignes de sa politique européenne et revenir à des "engagements forts" sur l'Europe ?

La question constitutionnelle


Dans toute l'Union européenne, la Présidence allemande soulève des attentes à la mesure de la crise déclenchée par le rejet du Traité constitutionnel par la France et les Pays-Bas. L'auteur souligne toutefois que l'Allemagne ne fera pas dépendre la réussite de sa présidence sur la relance du projet de Constitution mais "souhaite au contraire concentrer ses efforts dans certains domaines pratiques". La stratégie de Lisbonne et la politique énergétique sont les thèmes sur lesquels l'Allemagne s'engagera fortement.

Comment reconstituer le couple franco-allemand


Tandis que "le partenariat avec la France a disparu du discours allemand de politique étrangère" et que le rejet par la France de la Constitution lui interdit tout leadership, Ulrike Guérot appelle à repenser le fonctionnement du moteur franco-allemand. Cette coopération doit "s'ouvrir aux autres grands Etats de l'Union" pour privilégier le "consensus en faveur de l'intégration". Pour cela, l'auteur estime que les deux pays doivent adapter leurs "concepts", afin de "répondre aux problèmes de l'Europe de demain".