Derniers articles publiés

Lectures : coups de cœur de la rédaction 2010

Actualité 29.12.2010

Chaque année Toute l'Europe publie des entretiens et des notes de lecture sur des livres qui font l'actualité en Europe. Les livres choisis, qu'ils soient de fiction ou non, touchent tous l'Europe de près ou de loin, par la nationalité de l'auteur ou leur thématique. En cette fin d'année, nous vous proposons de découvrir quelques coups de cœur de la rédaction en 2010.

 

Fictions



Roberto Saviano, Gomorra, Gallimard

Alors qu’il vient de recevoir le Prix du Livre européen pour son nouvel essai, La Beauté et l’Enfer, nous ne pouvons que vous conseiller de découvrir ou redécouvrir le roman qui a rendu célèbre l’Italien Roberto Saviano. Publié en 2007, Gomorra est une plongée dans la Camorra napolitaine, dont l’auteur décrit les structures économiques et territoriales à travers les parcours de six personnages aux destinées diverses mais reliées par la corruption. Cette fiction, relevant largement du documentaire, a été transposée au cinéma par Matteo Garrone en 2008. Elle a valu à Roberto Saviano une renommée internationale … mais également des menaces de mort dans son propre pays.


Michel Houellebecq, La Carte et le territoire, Flammarion

On ne gagne pas le Prix Goncourt par hasard … quoique. Le controversé Michel Houellebecq a de nouveau fait débat lors de la remise du plus fameux des prix littéraires français, mais la lecture de La Carte et le Territoire efface tous les doutes. Derrière l’histoire, qui s’articule autour de l’auteur lui-même et d’un artiste plasticien, Jed Martin, c’est de nouveau le regard critique et aiguisé de Michel Houellebecq qui se pose sur notre société. Un grand roman.


Erik Orsenna, L'entreprise des Indes, Stock / Fayard

Erick Orsena nous raconte l'incroyable chimère que Christophe Colomb a poursuivie  pour atteindre les Indes par la route de l'ouest. C'est sur les traces de ce rêve que le romancier nous mène à travers les pensées du frère du marin génois, Bartolomé. Le roman commence ainsi sur les états d'âmes de Bartolomé installé à Saint-Domingue à propos des conséquences de la découverte du nouveau monde sur les Indiens d'Amérique. A travers ses souvenirs, il décrit la fièvre de son frère à vouloir agrandir le monde, ainsi que  bouillonnement de connaissances qui secouait alors Lisbonne, siège des cartographes les plus érudits. Mais Bartolomé se rappelle aussi douloureusement les mystères de la cruauté humaine et de l'esclavage, en passant par la chasse des juifs d'Espagne, jusqu'au massacre des autochtones du nouveau monde.  Avec sa faculté à jongler avec les mots et les choses, le célèbre écrivain nous emmène dans une histoire haute en couleur faisant naître une soif de connaissance aussi forte que les désirs d'aventure du plus célèbre des marins.


Tahsin Yücel, La Moustache, Actes Sud

"Un Turc sans moustache est comme une maison sans balcon", dit un proverbe turc . Partant de ce proverbe anatolien, Tahsim Yücel raconte l'histoire d'un homme turc, qui suite au décès de son père, décide de se laisser pousser la moustache finement travaillée et entretenue, symbole de virilité et de traditionalisme. Il n'en faut pas plus pour transformer le timide "Cumali" en un personnage respecté  et adulé par tout le village, et connaître ensuite une gloire nationale. Déstabilisé par ce soudain succès, il se conforte dans son nouveau statut social au risque de s'éloigner de sa femme et de sa famille qui ne le reconnait plus. Thasim Yücel explore finement les recoins de la nature humaine, dénonçant l'énergie déployée à vouloir plaire à ses semblables, quitte à s'enfermer dans une superficialité dévastatrice.


John le Carré, L'espion qui venait du froid, Poche et La Taupe,  Seuil

Alors que l'on croyait les barbouzes en voie de disparition depuis la fin de la guerre froide, la kyrielle d'affaires d'espionnage en 2010 nous donne envie de renouer avec un des grands écrivains du 20e siècle. Avec très peu d'action, mais beaucoup de complexité, à la fois passionnants et poignants, les romans de John Le Carré sont des drames psychologiques d'un suspense intense. A découvrir ou à redécouvrir.

Essais et autres écrits

Jorge Semprún, Une tombe au creux des nuages, Editions Climats

C'est avec "Une tombe au creux des nuages" que ce résistant espagnol, désormais membre de l'Académie Goncourt, revient sur les grands évènements du 20e siècle européen. A la lumière de son propre vécu, Jorge Semprún met ainsi en perspective, au fur et à mesure des conférences prononcées à travers le continent et retranscrites dans cet ouvrage, les enjeux actuels de la construction européenne : démocratisation et diversité culturelle, rôle mobilisateur de l'Allemagne, progrès des particularismes, mais aussi poids de la pensée juive dans la culture européenne et avenir de la gauche démocratique. A l'heure où la perte de confiance en l'Europe n'a jamais été aussi répandue, ce penseur "surpatride" nous livre une analyse critique mais pleine d'optimisme sur l'avenir européen. Voir l'interview de Jorge Semprun sur Toute l'Europe.

Etienne de Poncins, Le traité de Lisbonne en 27 Clés, Lignes de Repères

L’Europe vous paraît complexe ? Parmi la multitude de manuels consacrés à l’Union européenne, certains se distinguent par leur accessibilité. C’est le cas de l’ouvrage d’Etienne de Poncins, ancien Directeur de cabinet de Catherine Colonna aux Affaires européennes et ancien Ambassadeur de France en Bulgarie, entre autres, qui a le mérite de ne pas s’adresser qu’aux Bac+5. Bonne nouvelle, une édition fraîchement révisée sort en janvier 2011 ! Une bonne lecture pour briller en société, mais pas que.


Tony Blair, Mémoires, Albin Michel

Quoique l'on puisse penser de son engagement européen ou sa décision sur la guerre en Irak, Tony Blair demeure une des grandes personnalités politiques de notre époque. Ses mémoires nous montrent les coulisses de toutes de les grandes étapes de sa conquête du pouvoir et les temps forts de ses trois mandats au 10 Downing Street, en évoquant tour à tour la rénovation du parti travailliste, la mort de Lady Diana au lendemain de son élection, la guerre contre le terrorisme ou les négociations de paix en Irlande du Nord. Ecrit par Blair lui-même, ce testament politique ne laisse que peu de place à l'autocritique et livre peu de confidences sur les grands de ce monde. Toutefois, il nous permet de comprendre le cheminement intérieur qui l'a amené à s'engager aux côtés de l'administration Bush dans la 'guerre sur le terrorisme'. Ne serait-ce que pour cette raison, ce livre de 800 pages vaut certainement le détour  !


Stéphane Hessel : Indignez-vous !, Editions Indigène

C'est avec ce petit livre d'une trentaine de pages seulement, qu'à l'âge de 93 ans, l'ancien résistant allemand impliqué dans la rédaction de la Déclaration des droits de l'Homme ambitionne de faire vibrer la fibre contestataire des Français, voire des Européens … Plus de 60 ans après la Seconde Guerre mondiale, celui qui fut plus récemment candidat Europe Ecologie aux régionales de 2010 constate que les raisons de s’indigner sont, du traitement fait aux sans-papiers et aux Roms à la "dictature des marchés financiers" jusqu’à la mise en pièce des retraites ou de la Sécurité sociale, "moins nettes qu’au temps du nazisme" mais pourtant toujours présentes. Un nouvel "appel à la résistance" qui rencontre déjà un vif succès… en librairie.


Jacques Généreux, La Grande Régression, 2010

Jacques Généreux, professeur d'économie à Sciences-Po, retrace la libéralisation de l'économie mondiale commencée dans les années 80 sous Ronald Reagan et Margaret Tatcher et en arrive à réfléchir sur la nature réelle du modèle de société dans lequel nous vivons. Se reposant sur une documentation fournie, cet essai polémique dresse une critique acerbe du modèle économique actuel. Si Jacques Généreux reconnaît qu'une majorité est en faveur ou est amenée à accepter cette pensée économique, il s'efforce  d'exposer ses contre-arguments dans un ouvrage où il prône un retour de l'Etat pour faire face aux déréglementations de toutes sortes. Il propose également plusieurs axes de réformes parmi lesquelles une refonte des relations internationales sur la coopération solidaire des peuples au sein d’instances de réglementation des échanges et de stabilisation des taux de change, et l'édification du financement de l'économie en bien publique produit ou encadré par des institutions financières publiques.

Tony Judt, Retour sur le XXe siècle : Une histoire de la pensée contemporaine, Editions Héloïse D'Ormesson

Un des grands historiens européens et britanniques, Tony Judt, est mort cette année de la maladie de Charcot. Son œuvre majeure, Après-Guerre, l'histoire de l'Europe de 1945 à 1989, est devenue une référence. Dans une ère d'une histoire de plus en plus spécialisée, il faisait figure d'exception en publiant des livres érudits mais également engagés. Son livre Retour sur le XXe siècle publié en 2010 est un recueil d'articles écrits entre 1994 et 2006, publiés pour la plupart dans des revues prestigieuses telles que la New York Review of Books. Il s'agit pour l'essentiel des comptes-rendus de livres traitant de thèmes chers à cet historien des idées, de l'héritage du marxisme aux bouleversements de la vie intellectuelle française, en passant par la politique américaine et israélienne. Pourtant, ce ne serait pas été son dernier livre. Un recueil essais-mémoires dictés pendant sa maladie, The Memory Chalet, vient de paraitre en anglais. Ce livre testament donne une vision plus personnelle et créative de sa vie et de son époque. Avant de mourir, il a également fini un livre sur la vie intellectuelle du siècle passé, Thinking the Twenthieth Century. Deux livres à ne pas manquer en 2011.




Voir aussi 

La sélection du Prix du Livre européen