Derniers articles publiés

Le traitement des déchets municipaux en Europe

Carte et comparatif 08.08.2012

La Commission prend en compte 3 données relatives à la gestion des déchets municipaux : la quantité de déchets recyclée, valorisée (valorisation énergétique) ou éliminée sans valorisation.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

recyclage

En 2015, les États membres présentant les plus fortes proportions de déchets municipaux recyclés ont été l'Allemagne (66,1%), l’Autriche (56,9%), la Belgique (53,1%) ou encore les Pays-Bas (51 ,7%). Par contre, moins d'un déchet sur cinq a été recyclé en Roumanie (13,1%), en Grèce (15,3%), à Chypre (17,9%) et en Croatie (18%). Malte, pour sa part, est le seul Etat membre à avoir recyclé moins d’un déchet sur dix (6,7%).  

incinerateur

Bien que le recyclage soit la solution la plus verte, plusieurs Etats destinent encore un pourcentage important de leurs déchets à l'incinération pour la production d'énergie. C'est le cas au Danemark (52,6%), en Estonie (51,4%), en Suède (51,2%), en Finlande (48%), ou encore au Pays-Bas (45,8%). Dans cinq pays, par contre, l'incinération concerne moins de 1% des déchets municipaux.

dechargeSelon la hiérarchie introduite en 2008 par la directive de l'UE, la pire destination pour les déchets municipaux est la décharge ou l'élimination sans valorisation. Dans 11 Etats membres, pourtant, la décharge ou l'élimination sans valorisation concerne plus d'un déchet sur deux. En Roumanie, en Grèce, à Chypre et en Croatie, plus de 80% des déchets sont destinés à la décharge ou à l'élimination sans valorisation. A Malte, 92,9% des déchets municipaux sont éliminés de cette façon.