Derniers articles publiés

Le taux de natalité dans les Etats membres de l'Union européenne

Carte et comparatif 22.10.2015

En 2014, 5,132 millions d'enfants sont nés dans l'Union européenne. La population européenne continue donc de croître. D'après les dernières estimations, elle atteindra les 508,2 millions d'habitants en 2015, soit 1,3 million de plus qu'en 2014.

 

Comme chaque année, Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, a publié ses estimations de l'évolution de la démographie européenne.

 

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

508,2 millions d'habitants dans l'Union européenne

Les  statistiques semblent montrer qu'en 2015 l'Union européenne se rapproche des 510 millions d'habitants. En effet, nous serions désormais 508,2 millions de citoyens européens à cohabiter.

L'accroissement de la démographie s'est cependant réduit durant les récentes décennies. Entre 1994 et 2014, la population des 28 augmentait, en moyenne, de 1,3 million de personnes par an. Dans les années 60, l'augmentation annuelle moyenne était de 3,3 millions.

En 2014, l'accroissement naturel représentait 14,5% (0,2 million de naissances) de l'augmentation de la population européenne, alors que 85,5% du changement démographique était issu du solde migratoire, soit quasiment 1 million de personnes.

Une hausse variable selon les Etats membres

Entre 2012 et 2014; 16 Etats membres ont vu leur population augmenter. Le Luxembourg a connu la plus forte croissance (+23,9%), suivi par la Suède (+10,6%), Malte (+9,3%) et l'Autriche (+9,1%). La France a connu une croissance moyenne de sa population, de l'ordre de 4,5%. La plus faible croissance était en Italie (+0,2%).

Sur la même période, 12 Etats membres ont vu leur démographie baisser, allant d'une baisse minime pour la Pologne (-0,3%) à des réductions plus importantes pour la Grèce (-8,4%) et Chypre (-12,9%)

La natalité en baisse durant la décennie

Il ne faut pas confondre le taux de natalité (nombre de naissances annuelles pour 1000 habitants) et le taux de fertilité, qui correspond nombre moyen d'enfants qu'à une femme dans sa vie.

Depuis 2013, la France est la championne d'Europe de la fécondité avec à peine moins de 2 enfants en moyenne par femme (1,99 enfant par femme selon Eurostat).

Le taux brut de natalité dans l'Union européenne était quant à lui de 10,1 naissances pour 1 000 habitants, soit 0,1 naissance de plus qu'en 2013, qui était, sur les dix dernières années, celle au plus faible taux de natalité.

Les taux de natalité les plus élevés ont été enregistrés en Irlande (14,4%), en France (12,4%), au Royaume-Uni (12%) et en Suède (11,9%). Les plus faibles se retrouvent en grande partie dans le sud de l'Europe, au Portugal (7,9%), en Italie (8,3%) et en Grèce (8,5%), suivis de près par l'Allemagne (8,6%).