Derniers articles publiés

Le taux de fécondité dans l'Union européenne

Carte et comparatif 31.07.2018

1,6 enfants par femme : c'est le taux de fécondité enregistré en 2016 dans l'ensemble de l'Union européenne. Quant à l'âge moyen des mères à la naissance de leur premier enfant, il est de 29 ans. Qu'en est-il en France ?

Une fécondité en légère hausse

La mesure du taux de fécondité permet de déterminer la tendance d'une population à augmenter ou à diminuer de façon naturelle, sans prendre en compte les flux migratoires. Eurostat constate ainsi une légère hausse du taux de fécondité dans l’UE entre 2005 et 2016, passant de 1,51 à 1,60 naissance par femme.

Néanmoins, l'UE est en-dessous du niveau de renouvellement de la population : on estime qu'un taux de 2,1 enfant par femme est un minimum pour qu'une population se renouvelle et maintienne son effectif. C'est donc à travers l'immigration que la population de l'UE continue d'augmenter.

La plus remarquable hausse du taux de fécondité a été enregistrée en Lettonie, qui est passée de 1,39 à 1,74 entre 2005 et 2016, soit une augmentation de 43%. Elle est suivie, sur la même période, par la République tchèque (+42%), la Lituanie (+31%), la Slovénie (+31%) et la Roumanie (+29%). Concernant les baisses significatives, on peut retenir le Luxembourg (-15%), Chypre (-13%) et la Finlande (-9%).

Françaises et Suédoises en tête de classement

En 2016, les Françaises, avec le taux de fertilité  le plus élevé de 1,92, sont suivies par les Suédoises (1,85), les Irlandaises (1,81), les Danoises et les Britanniques (1,79).

A l'inverse, les pays du sud de l'UE enregistrent les taux les plus faibles. L'Italie et l'Espagne ne comptent que 1,34 naissance par femme. Légèrement au-dessus, on trouve le Portugal (1,36), Malte, Chypre (1,37 chacun) et la Grèce (1,38).

Entre 2005 et 2012, la France et l'Irlande alternaient à la première place avec des taux de fécondité élevés, proche de 2 enfants par femme. Avec un record pour l'Irlande de 2,6 en 2008 et 2009 et de 2,3 en France en 2010.

Les Européennes ont leur premier enfant de plus en plus tard

En 2016, les Européennes avaient en moyenne 29 ans à la naissance de leur premier enfant, un chiffre en augmentation. Avec une moyenne de 28,7 ans en 2013, l'âge moyen du premier accouchement a depuis augmenté d'environ un mois chaque année. C'est en Bulgarie (26 ans),  en Roumanie (26,4) et en Lettonie (26,8) que les mères sont les plus jeunes au moment de leur accouchement. Les plus âgées étaient Italiennes (31 ans), Espagnoles (30,8) et Luxembourgeoises (30,5). Les Françaises, elles, ont en moyenne leur premier enfant à 28,5 ans.

5% des premiers-nés en 2016 avaient une mère de moins de 20 ans, mais ce chiffre cache de grandes disparités entre Etats. Il est par exemple de 14,2%  en Roumanie et de 13,6% en Bulgarie.

La population de l'Union européenne