Derniers articles publiés

Le Tableau de bord de l’Union de l’innovation, outil de l'état d'avancement de l'innovation dans l'UE

Actualité 07.02.2012

La Commission européenne a publié pour la première fois le 1er février  2012 le Tableau de bord de l’Union de l’innovation (TBUI). Cet outil vise à faciliter le suivi de la mise en œuvre de l’initiative phare Europe 2020 "Une Union de l’innovation". Le TBUI offre une évaluation comparative des performances des 27 États membres de l’UE en matière d’innovation, ainsi que des forces et faiblesses relatives de leur système de recherche et d’innovation. Ces derniers sont ainsi mieux à même d'améliorer leurs performances en la matière, au moyen de leurs programmes de réforme nationaux découlant de la stratégie Europe  2020.

 

L'Union européenne, en retard dans l'investissement des activités des entreprises

Le TBUI utilise les statistiques les plus récentes fournies par Eurostat et d’autres sources internationalement reconnues. Il repose sur 25 indicateurs liés à la recherche et à l’innovation, répartis en trois grandes catégories :

les "outils" sont les éléments de base permettant l’innovation (ressources humaines, financements et aides, et des systèmes de recherche ouverts, excellents et attractifs) ;

les "activités des entreprises" montrent à quel point les entreprises européennes sont innovatrices (investissements des entreprises, collaborations et entrepreneuriat, actifs intellectuels) ;

les "résultats", expliquent comment cela se traduit en avantages pour l’économie dans son ensemble (innovateurs, effets économiques).

Europe 2020 : En mars 2010, la Commission européenne a présenté sa nouvelle stratégie sur dix ans, destinée à relancer l'économie européenne. Intitulée Europe 2020, celle-ci réforme et prolonge la précédente stratégie de Lisbonne par une gouvernance plus étroite au sein de l'Union. Elle vise à développer une croissance "intelligente, durable et inclusive" s'appuyant sur une plus grande coordination entre les politiques nationales et européennes.

Au regard des résultats du TBUI, c'est dans le secteur "activités des entreprises" que l'écart est le plus important au sein de l'Union européenne (retard en termes de copublications public-privé, de dépenses de R&D des entreprises, de brevets PCT (traité de coopération en matière de brevets). Le rapport encourage la réalisation d'investissements dans le secteur privé, et insiste particulièrement sur l'écart qui s'accroit rapidement en ce qui concerne les recettes de licences et brevets provenant de l’étranger, qu'il convient de corriger.

Le classement des investissements en matière d'innovation

Un classement réparti en quatre catégories se dégage concernant les investissements en matière d'innovation :

Les champions de l’innovation, dont les performances dépassent de 20 % ou plus celles  de la moyenne de l'Union Européenne ;

La performance des suiveurs de l’innovation se situe entre 10 % en dessous et 20 % au-dessus de celles de la moyenne de l'UE ;

Du côté des innovateurs modérés, la performance se situe entre 10 % et 50 % au-dessous de celles de la moyenne des 27 ;

Enfin les performances des innovateurs modestes se situent à 50 % et plus au-dessous de celles de moyenne de l'UE.

 La France fait partie des suiveurs de l’innovation. Ses atouts se situent au niveau des ressources humaines, des systèmes de recherche ouverts, excellents et attractifs, des financements et des aides, ainsi qu’au niveau des résultats. Ses faiblesses relatives résident dans les investissements des entreprises, les collaborations et l’entrepreneuriat, les actifs intellectuels et les innovateurs.

 

Toutefois, l'Union européenne réalise davantage d'investissements dans la R&D que les Etats-Unis, et exporte plus de services à forte intensité de connaissances. Sur les cinq dernières années, la croissance des indicateurs d’innovation de l'UE a été la plus forte pour les systèmes de recherche ouverts, excellents et attractifs (copublications scientifiques internationales, publications à impact élevé, étudiants de doctorat issus de pays tiers) et les actifs intellectuels (marques communautaires, brevets PCT et dessins ou modèles communautaires).

D'après Antonio Tajani, vice-président et commissaire chargé de l’entrepreneuriat et de l’industrie, "le tableau de bord montre que nous devons redoubler d’efforts pour rendre l’Europe plus innovante afin de rattraper nos principaux concurrents et de retrouver le chemin d’une croissance soutenue et durable".

En effet, bien que qu'au sein de l'UE les "champions de l'innovation" obtiennent d’excellents résultats au niveau des dépenses privées de R&D et d’autres indicateurs liés aux activités des entreprises, l'UE de manière plus générale ne parvient pas rattraper l’écart en matière d’innovation avec ses principaux concurrents internationaux, à savoir les États-Unis et le Japon. Elle est également rattrapée par la Chine, tandis que le Brésil réalise des progrès constants…

En savoir plus

Communiqué sur le Nouveau "tableau de bord de l’Union de l’innovation" – Commission européenne

Tableau de bord de l'innovation pour 2010 – PRO INNO Europe

Une Union pour l'innovation  [EN] – Commission européenne