Derniers articles publiés

Le sommet Asie-Europe : un bilan positif et une coopération en devenir

Actualité 12.09.2006

Les chefs d’Etat et de gouvernement de 38 Etats d’Europe et d’Asie ont conclu, lundi 11 septembre, le sixième sommet Asie-Europe (Asia Europe Meeting ou ASEM) qui s’est tenu à Helsinki.

Dix ans après leur premier sommet à Bangkok, les Vingt-cinq et 13 pays de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) ont évoqué plusieurs questions : mondialisation et compétitivité, multilatéralisme et menaces contre la sécurité, décalage entre les cultures et les civilisations, environnement et énergie, développement durable.

Les dirigeants d’Europe et d’Asie ont à cette occasion adopté deux déclarations. La première porte sur les changements climatiques. Elle réaffirme la validité de la convention des Nations unies et du protocole de Kyoto et précise  qu’il existe une "responsabilité commune mais différenciée selon les capacités". La seconde porte sur l’avenir de L’ASEM et du dialogue entre les deux continents.

L’impasse des négociations du cycle de Doha de l’OMC a également fait l’objet d’une attention particulière. Les dirigeants des 38 Etats ont appelé, dans la déclaration de la présidence, "toutes les parties à la négociation à faire preuve de la volonté politique et de la flexibilité nécessaires pour permettre aux négociations de reprendre dès que les circonstances le permettront".

En outre, cette réunion a permis d’entériner un accord sur l’accueil de six nouveaux partenaires en son sein. Ainsi, seront présents lors du prochain sommet en 2008 à Pékin, l’Inde, la Mongolie, le Pakistan, la Bulgarie, la Roumanie et le Secrétariat ASEAN.

Démentant les nombreuses critiques affirmant l’absence de résultats concrets à l’issue de ces sommets, les relations entre l’Asie et l’Europe demeurent productives et les 38 Etats ont réaffirmé à Helsinki la valeur de leur dialogue informel.

M. Barroso, président de la Commission européenne a souligné que l’ASEM est selon lui la preuve qu’il peut y avoir "harmonie dans la diversité, mais en même temps, tolérance zéro pour l’intolérance".


Sources

 L’ASEM réunie en sommet à Helsinki a décidé de son élargissement, Présidence finlandaise