Derniers articles publiés

Le salaire minimum en Europe

Carte et comparatif 09.05.2018

Tous les États membres de l'UE n'ont pas fixé un salaire minimum. Sur 28 Etats membres, 22 disposent d'une législation nationale en établissant un. Les six autres pays ont fixé un salaire minimum par branches ou prévoient que les salaires minimums soient déterminés par négociation entre les partenaires sociaux.

Le niveau de salaire minimum mensuel varie fortement au sein des Etats membres en ayant instauré un : de 260 euros en Bulgarie à près de 2 000 euros au Luxembourg (chiffres au 1er janvier 2018). Avec un salaire minimum mensuel de 1 498 euros, la France se situe à la cinquième place des pays imposant les minimaux les plus élevés, derrière le Luxembourg et l'Irlande (1 614€), les Pays-Bas (1 578€) et la Belgique (1 562€).

Trois groupes se distinguent :

  • Les salaires inférieurs à 500 euros (Bulgarie, Roumanie, Lituanie, Lettonie, République tchèque, Hongrie, Slovaquie, Croatie) ;
  • Les salaires minimums compris entre 500 et 1 000 euros (Estonie, Pologne, Portugal, Grèce, Malte, Espagne, Slovénie) ;
  • Les plus hauts salaires minimums, supérieurs à 1 000 euros par mois (Royaume-Uni, France, Irlande, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Allemagne).

Les six autres Etats membres (Autriche, Chypre, Danemark, Finlande, Italie, Suède) ont fixé un salaire minimum par branches ou prévoient que les salaires minimums soient déterminés par négociation entre les partenaires sociaux.

Longtemps intransigeante sur la question, l'Allemagne a mis en place un salaire minimum de 8,50 euros de l’heure le 1er janvier 2015.

Une autre manière de comparer les niveaux de salaires minimums en Europe consiste utiliser les standards de pouvoir d’achat. Les prix des biens et des services ne sont en effet pas les mêmes entre les pays : un salarié qui vit avec 800€ en Bulgarie aura ainsi un pouvoir d'achat nettement supérieur à celui d'un Français qui toucherait le même salaire. L'utilisation des standards de pouvoirs d'achat permet de comparer les salaires en prenant en compte les écarts existants entre les prix nationaux.