Derniers articles publiés

Le regard d'Iva Zanicchi

Actualité 10.06.2010

Dans le cadre du dossier de Touteleurope.fr pour la Coupe du Monde 2010, en partenariat avec Sport et Citoyenneté, voici la tribune réalisée par Iva Zanicchi, députée européenne (PPE, it) qui est vice-présidente de la commission du Développement, issue de la revue trimestrielle de l'association.

"A partir du mois de juin, le monde entier aura les yeux rivés sur l’Afrique du Sud, pays hôte de la Coupe du Monde de football. Un événement dont le sens et la portée vont bien au-delà du cadre strictement footballistique, ce qui encore plus vrai pour un pays comme l’Afrique du Sud dont on peut rappeler qu’il est indubitablement le pays le plus développé du continent africain.




Ce think tank créé en 2007, réfléchit sur le rôle et la place du sport dans les sociétés européennes. Il publie une revue sur ces questions tous les trois mois.

L’Afrique du Sud est le premier Etat africain à avoir obtenu le droit et l’honneur d’organiser la Coupe du monde de football. Cette tâche n’est pas seulement une victoire pour l’Afrique du Sud (en particulier en termes d’infrastructures et d’équipements) mais impactera également le continent africain dans son ensemble.

La Coupe du Monde peut être considérée comme une entreprise créant des opportunités sociales et économiques non seulement pour le pays d’accueil mais aussi pour l’Afrique dans son ensemble. Le peuple africain veut s’assurer que l’on se souviendra de cette Coupe du Monde comme le moment où l’Afrique s’est levée, laissant derrière elle des siècles de pauvreté et de conflits. Il souhaite montrer que l’heure de l’Afrique est arrivée. Pour l’Afrique du Sud, la Coupe du Monde représente la plus grande stimulation jamais enregistrée dans son Histoire en termes d’investissement et d’économie durable. Ce phénomène continuera après le coup de sifflet final et donnera un élan majeur pour la consolidation de cette Nation dans toute sa diversité.

 

La Coupe du Monde 2010 représente également un trait d’union entre le sport et la vie quotidienne dans les campagnes, les villes et les townships en Afrique du Sud, en particulier en matière d’intégration sociale. Le football détient ainsi une fonction importante dans la promotion du dialogue entre les peuples ainsi que des valeurs fortes qui renforcent la dignité humaine et le respect mutuel.

Immédiatement après la fin de l’Apartheid, les "Springboks" (l’équipe nationale de rugby d’Afrique du Sud) accueillait, aux côtés des Afrikaners, des joueurs de couleur noire. Quelques années plus tard, l’équipe nationale de football, surnommée affectueusement les "Bafana Bafana", pourrait contribuer elle aussi à une meilleure intégration des communautés noires et blanches du pays. 

Par le biais de cette Coupe du Monde, le sport pourra une nouvelle fois promouvoir le développement de la vie socioculturelle en Afrique du Sud et sur l’ensemble du continent. Le peuple africain devrait bénéficier d’importants bénéfices économiques et d’une dynamique culturelle probablement sans précédent."


En savoir plus

Sport et Citoyenneté