Derniers articles publiés

Le nucléaire en Europe

Carte et comparatif 13.06.2019

En 2016, ce sont plus de 216,7 millions de tonnes équivalent pétrole qui ont été produits en Europe à partir de l'énergie nucléaire. Un chiffre en baisse depuis six ans et qui a atteint son niveau le plus bas depuis 1995.

La part de l’énergie nucléaire dans la production totale d'énergie au sein de l'Union européenne atteint environ 26 %. De fait, le recours à cette source d'énergie en Europe tend à diminuer depuis la catastrophe de Fukushima, survenue en 2011, et la plupart des pays ont mis en place des programmes de réduction, voire d’arrêt total, de leur production nucléaire.

Au sein de l’Union européenne, la France est, de très loin, le pays ayant la plus forte production d’énergie nucléaire. Cette dernière s’est élevée à 104,01 millions de tonnes équivalent pétrole (MTEP) en 2016, soit environ 48 % de la production totale européenne. Par rapport à 2015, la production française a néanmoins enregistré une baisse significative de 7,9 %.

La "tonne équivalent pétrole" (TEP) est l’unité de référence pour mesurer la quantité d’énergie produite ou consommée. Pour produire autant d’énergie qu’une tonne de pétrole, il faut par exemple 1,5 tonne de charbon.

Ailleurs en Europe, l’Allemagne, avec une production d’énergie nucléaire égale à 23,68 MTEP en 2016, arrive en deuxième position, devant le Royaume-Uni (18,15 MTEP), l'Espagne (14,78 MTEP) et la Suède (14,54 MTEP). Dans l’ensemble de ces pays, la production d’énergie nucléaire a été moins importante en 2016 qu’en 2010. Toutefois, les courbes de production ne suivent pas toutes le même chemin. Alors que l’Allemagne opère une sortie rapide du nucléaire, le Royaume-Uni tend aujourd’hui à relancer cette filière. En attestent des chiffres de production en hausse depuis 2010 et un projet de construction d'un nouveau réacteur.

Au total, la moitié des Etats membres de l’Union européenne ont recours à ce type d’énergie, même si certains s’en tiennent à des productions extrêmement réduites. A l’inverse, 14 autres Etats membres ne disposent d’aucune capacité de production nucléaire, et ce indépendamment de l’ampleur de leur consommation d’énergie. En effet, des pays comme l’Italie ou la Pologne, fortement peuplés, ne produisent pas d’énergie nucléaire. En outre, la Lituanie, qui produisait une importante part de son énergie par ce biais, s’est totalement désengagée de cette filière en 2010.

D’après les statistiques de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), 126 réacteurs se situent en Europe, dont 58 réacteurs en France. Le Royaume-Uni arrive en deuxième position, avec 15 réacteurs, devant la Suède (8), l'Allemagne, la Belgique et l’Espagne (7 chacun).