Derniers articles publiés

Le nouveau Service diplomatique européen fonctionnera fin 2010

Actualité 23.06.2010

Le nouveau service diplomatique de l'Union européenne fonctionnera à partir de la fin de l'année 2010. Les gouvernements européens se sont mis d'accord avec la Commission européenne et le Parlement européen sur les modalités de mise en place, notamment dans la composition de ce nouvel outil issu du traité de Lisbonne.

Le traité de Lisbonne prévoit que "dans l'accomplissement de son mandat, le haut représentant s'appuie sur un service européen pour l'action extérieure" (article 27 § 3 TUE).

Voir la présentation du :
service européen d'action extérieure


Ainsi 1.100 diplomates européens devraient rejoindre le "SEAE", Service Européen d'Action Extérieure. Ils seront entourés de 3.000 agents, ce qui permettra à la Haute représentante de l'Union européenne, Catherine Ashton, de disposer d'effectifs suffisant face à ses homologues dans le monde. Ils seront répartis dans les 135 représentations de l'UE dans le monde, l'équivalent des ambassades des Etats-membres.

Le service sera en place officiellement à partir du 1er janvier 2011. Il regroupera des diplomates nationaux et des fonctionnaires européens qui représenteront 60% des effectifs. Cette institution hybride aura comme objectif d'éviter la dispersion ou les contradictions de l'Union européenne sur la scène internationale, avant même de faire en sorte que l'Europe ne parle que d'une seule voix.

La composition de ce service est considérée par les députés européens comme une garantie. Pour Guy Verhofstadt (ADLE - Bel.), "il y avait initialement, avant l'intervention du Parlement européen, un petit service de type intergouvernemental. Mais nous avons réussi à changer la philosophie du service" explique-t-il. Cela permettra en effet à la Commission de continuer à contrôler réellement les politiques communautaires traditionnelles, comme la politique de voisinage au pourtour de l'UE. Le SEAE centralisera ainsi la planification des aides européennes en matière de développement.

Pour accompagner Mme Ashton dans les premiers pas du Service, le nom de Pierre Vimont, actuel ambassadeur de France à Washington, circule avec insistance pour le poste de Secrétaire général de l'organisation.

En savoir plus :

présentation du service européen d'action extérieur - Touteleurope.fr

Julia Lieb : "les contours du SEAE sont encore très flous" - Touteleurope.fr

présentation du poste du Haut représentant pour les affaires étrangères - Touteleurope.fr