Derniers articles publiés

Le nombre de demandeurs d'asile en Europe

Carte et comparatif 23.03.2018

En 2017, le nombre de demandeurs d'asile dans l'Union européenne a diminué quasiment de moitié par rapport à l'année précédente : 650 000 personnes ont déposé une demande de protection internationale pour la première fois. 3 sur 10 l'ont fait en Allemagne.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Selon Eurostat, 650 000 primo-demandeurs d'asile ont introduit une demande de protection internationale dans l'un des États membres de l’Union européenne en 2017. Le record avait était atteint en 2015 avec 1 257 610 primo-demandeurs.

L'Allemagne reçoit 31% des demandes d'asile

Ce chiffre comptabilise les "primo-demandeurs", c'est à dire les personnes qui ont introduit une demande de protection internationale dans un Etat membre pour la première fois, mais non ceux qui ont réitéré leur demande dans ce pays (443 800 personnes en 2017 soit 48% du total de l'UE).

Au sein de l'Union européenne, le pays recevant le plus grand nombre de demandes d'asile est, de loin, l'Allemagne. 198 000 demandes ont été déposées en 2017, soit 31% des demandes au sein de l'UE. A côté, l'Italie ne représente que 20% des demandes, la France 14%, la Grèce 9%, l'Espagne et le Royaume-Uni 5% chacun.

Nombre d'habitants et évolution depuis 2015

Rapporté au nombre d'habitants de chaque Etat membre, la Grèce est en tête du classement européen, avec 5 295 primo-demandeurs par million d'habitants en 2017. Suivent Chypre et Luxembourg avec 5 235 demandes pour un million pour le premier et 3 502 pour le second. La France, elle, a reçu 1 359 demandes par million d'habitants.

Enfin, la Roumanie figure parmi les trois pays dont le nombre de demandes a considérablement augmenté par rapport à 2016 (+154%), avec l'Espagne (+96%) et Chypre (+57%). En 2016, l'Allemagne recevait l'immense majorité des demandes, suivie par l'Italie, l'Autriche et le Royaume-Uni. L'Allemagne a réduit de 722 265 demandes en 2016 à 198 255 en 2017.

La Syrie, premier pays d'origine des demandeurs

La Syrie reste, depuis 2013, le principal pays d'origine des primo-demandeurs d'asile en Europe, avec 16% des demandes. Conséquence directe de la guerre civile dans le pays, les Syriens étaient 102 385 à demander la protection de l'Union européenne en 2017. Les Irakiens étaient plus de 47 000 en 2017, et les Afghans plus de 43 000. Ces trois nationalités représentent 30% de l’ensemble des primo-demandeurs d’asile au sein de l'Union européenne.

Plus d'un million de demandes en instance

Enfin, notons que ces chiffres doivent être distingués du nombre de protections internationales effectivement octroyées par les Etats membres, ainsi que des renvois vers le premier pays de transit conformément à la procédure de Dublin.

Fin 2017, l'Union européenne avait près d'un million de demandes d'asile en instance. L'Allemagne est en tête avec 443 000 demandes en instance, soit 48% du total européen. L'Italie vient ensuite avec 152 400 demandes en instance, l'Autriche en compte 57 7000 et la Suède 51 500.