Derniers articles publiés

Le mauvais procès fait à la BCE

Actualité 15.12.2006

 

Soumettre la BCE : une proposition sans avenir, mais pas sans conséquences, par Jean Pisani-Ferry
Telos-eu – Article – 12/12/06
(en téléchargement libre)

Jean-Claude Trichet, président de la BCE - © Communauté européenne, 2006Tout comme Nicolas Sarkozy quelques mois auparavant, Ségolène Royal s'en est prise le 7 décembre dernier au statut de la Banque centrale européenne (BCE), qu'elle voudrait soumettre au pilotage politique de l'Eurogroupe ou du Conseil européen. Pour l'économiste Jean Pisani-Ferry, directeur du think tank bruxellois Bruegel, la position des autres pays de la zone euro – Allemagne  en tête – est telle que "l’élu(e) du 6 mai 2007 n’aura strictement aucune chance de rogner l’indépendance de la BCE".

Pour M. Pisani-Ferry, le procès fait à la BCE par la plupart des responsables politiques français a quelque chose d'injuste, puisque son bilan sur les dix dernières années est "meilleur que celui de l'Eurogroupe", qui n'est pas parvenu à coordonner les politiques budgétaires des Etats de la zone euro. La priorité devrait donc être selon lui de "fixer dans son domaine un mandat à l’Eurogroupe, et de lui donner les moyens de le remplir". Il faudrait surtout instaurer entre ses membres un véritable dialogue susceptible de réduire les "divergences de compétitivité". C'est donc aux gouvernements qu'il reviendrait d'agir en priorité.

Selon l'économiste, la stratégie des dirigeants français est inefficace : elle a pour effet de "conforter dans leurs certitudes" les dirigeants de la BCE en suscitant leur irritation et tend à décrédibiliser par avance toute tentative d'améliorer le gouvernement de la zone euro : "en donnant de manière répétée le sentiment qu’ils n’adhèrent pas aux principes fondateurs de l’union économique et monétaire, les dirigeants politiques français créent ainsi les conditions pour que toute proposition de progrès de sa gouvernance soit désormais regardée avec méfiance."

Entretien avec Jean Pisani-Ferry, à propos de la stratégie de Lisbonne