Derniers articles publiés

Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation apporte son soutien au personnel de Peugeot Renault

Actualité 25.06.2007

La Commission européenne a approuvé, lundi 25 juin, le versement par le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) d'aides totalisant 3,8 millions d'euros, pour le personnel licencié par les constructeurs automobiles français Peugeot et Renault.

 


La Commission européenne donne son feu vert

Le commissaire européen en charge de l'Emploi, des affaires sociales et de l'égalité des chances a annoncé que les deux premières demandes d'aide au titre du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM), concernant le secteur de l'industrie automobile française et, plus précisément, les sous-traitants de Peugeot-Citroën et de Renault, ont été approuvées par la Commission européenne.

Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) vise à soutenir les travailleurs licenciés en raison de l'évolution structurelle du commerce mondial. Il a pour but d'aider des travailleurs devenus excédentaires à la suite de faillites d'entreprises dans un contexte mondial de relations commerciales en mutation dans le secteur de l'industrie automobile.

"Je suis heureux que nous ayons été en mesure de recommander ces deux dossiers à l'autorité budgétaire. Nous avons répondu à un réel besoin au niveau de l'UE, en l'occurrence celui ressenti par le secteur de l'industrie automobile qui a expérimenté le côté négatif de la mondialisation avec, pour conséquence, la perte d'emploi d'un nombre élevé de personnes" a déclaré le commissaire Vladimír Špidla." Le nouveau Fonds est l'instrument de solidarité qui apportera l'assistance voulue en cas de nécessité. En collaboration avec les États membres, nous pouvons utiliser le FEM pour aider les travailleurs devenus excédentaires à retrouver rapidement le chemin de l'emploi" a-t-il ajouté.

Les sommes demandées au FEM s'élèvent respectivement à 2.5 millions d'euros pour Peugeot, et de 1.2 millions d'euros pour Renault.

Le Parlement européen et les 27 Etats membres doivent à présent donner leur aval.

Le rôle du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation

Conformément au principe de solidarité qui les lie et sur la base de la communication de la Commission sur les valeurs européennes à l'heure de la mondialisation, les Etats membres ont décidé, lors du Conseil européen des 15 et 16 décembre 2005, de créer un fonds d'ajustement à la mondialisation. Le Fonds a été lancé par l'Union européenne en 2007 et apportera une aide pouvant aller jusqu'à 500 millions d'euros par an.

Ce dernier vise à apporter une aide aux travailleurs qui perdent leur emploi suite à des modifications de la structure du commerce mondial afin qu'ils puissent trouver un autre travail aussi rapidement que possible. Il s'emploie également à fournir un soutien financier à la réinsertion et à la reconversion professionnelle des travailleurs licenciés en raison de la libéralisation des échanges commerciaux.

L'ensemble des Etats membres étant exposés aux aléas de la mondialisation, tous pourront bénéficier du FEM. Le nombre de travailleurs susceptibles de bénéficier de ce fonds est évalué de 30 000 à 50 000 par an.

Sources

Deux premières demandes d'aide financière du Fonds d'ajustement à la mondialisation (FEM) approuvées par la Commission - Communiqué de presse - 25/06/07 – Commission européenne

En savoir plus

Règlement sur le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation - Suivi législatif - Touteleurope.fr
Questions à... Roselyne Bachelot - Touteleurope.fr
Fonds européen d'ajustement à la mondialisation – DG Emploi, Affaires sociales et égalité des chances – Commission européenne