Derniers articles publiés

Le déficit public des Etats de l'Union européenne

Carte et comparatif 13.11.2018

Après avoir fortement augmenté en Europe à la suite de la crise économique et financière de 2008, le déficit public diminue aujourd'hui. Au sein de l’Union européenne, il s’est élevé, au 2nd trimestre 2018, à 0,1% du PIB pour la zone euro et à 0,3% pour l'UE à 28. Pour la  quasi-totalité des Etats membres, le déficit public se situe désormais sous le seuil de 3% prévu par le Pacte de stabilité et de croissance.

Au premier trimestre 2018, le déficit public de l'Union européenne s'est élevé à 0,3% du PIB, soit une baisse de 0,2 point de PIB par rapport au 1er trimestre 2018. Pour la zone euro, le chiffre est de 0,1%, il a baissé de 0,1 point de PIB par rapport au 1er trimestre 2018.

Pour l'UE28, au 2nd trimestre 2018, les recettes publiques représentaient 44,9% du PIB et les dépenses publiques 45,2% du PIB (stables par rapport au trimestre précédent). Deux ans plus tôt, au 2nd trimestre 2016, les recettes étaient de 44,6% du PIB et les dépenses de 46,3% pour un déficit public de 1,7%.

La dette publique, qui représente la dette de l'Etat, c'est-à-dire l'ensemble des emprunts contractés par l'Etat, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est un solde annuel négatif entre des recettes et des dépenses.

La dette publique des Etats de l'Union européenne

En excluant les six pays dont les données sont relatives à l'année 2017, aucun pays ne déclarait avoir franchi le seuil des 3% de PIB de déficit public au 2nd trimestre 2018. À l’inverse, les autres Etats membres déclarant leur déficit public demeurent dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance, 14 se trouvant même en excédent. Les chiffres les plus élevés sont ceux de Malte (+4,9%), de la Lettonie (+2,5%), de l'Allemagne (+2,4%), du Luxembourg (+2,3%) et des Pays-Bas (+2,3%).

La France est sous le seuil des 3% de déficit public, avec 2,5% du PIB au 2nd trimestre 2018. À la même période en 2016 et 2017, le déficit était au plus haut avec 3,6% en 2016 et 2,4% en 2017, soit une baisse de 0,1 point en un an.

Une baisse qui suit la tendance européenne. En effet, entre les 2nd trimestres 2017 et 2018, sur l'ensemble de l'Union européenne, la part du déficit est passé de 1,5% à 0,3% du PIB. Même chose pour la zone euro, où le déficit est passé de 1,4% à 0,1% du PIB.