Derniers articles publiés

Le déficit public des Etats de l'Union européenne

Carte et comparatif 22.08.2019

La crise économique et financière de 2008 s'éloigne. Dix ans plus tard, en 2018, le déficit public s’est élevé à 0,6 % du PIB de l'UE28, et à 0,5 % du PIB dans la zone euro. Treize pays ont affiché un excédent public ; deux ont encore dépassé la barre des 3% de déficit.

En 2018, le déficit public de l'Union européenne s'est élevé à 0,6 % du PIB, soit une baisse de 0,4 point par rapport à 2017. Dans la zone euro, le déficit a représenté 0,5 % du PIB, soit un recul de 0,5 point en un an.

Dans l'UE28, les recettes publiques se sont établies à 45 % et les dépenses publiques à 45,6 % du PIB. Trois ans plus tôt, en 2015, les recettes ne représentaient que 44,6 % du PIB, alors que les dépenses atteignaient 46,9 %, soit un déficit public de 2,3 %.

La dette publique, qui représente la dette de l'Etat, c'est-à-dire l'ensemble des emprunts contractés par l'Etat, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est un solde annuel négatif entre des recettes et des dépenses.

La dette publique des Etats de l'Union européenne

Deux pays ont encore atteint ou franchi le seuil des 3% de PIB de déficit public en 2018 : la Roumanie (3,0 %) et Chypre (4,8 %).

Mais dans tous les autres Etats membres, le déficit public est retombé dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance.

Treize pays enregistrent même un excédent public, comme le Luxembourg (+2,4 %), la Bulgarie et Malte (+2,0 %), l'Allemagne (+1,7 %), les Pays-Bas (+1,5 %), ou encore la Grèce (+1,1 %), pourtant très durement touchée par la crise de 2008.

La France est, elle aussi, revenue sous la barre des 3 % pour la deuxième année consécutive, mais son déficit public représente encore 2,5 % du PIB en 2018.

Déficit : qu'est-ce que la règle européenne des 3% ?