Derniers articles publiés

La volonté de relancer le projet européen s’exprime aux premiers Etats généraux de l'Europe

Actualité 19.03.2007

Etats généraux de l'Europe - DRLe 17 mars 2007, personnalités politiques, citoyens et acteurs de la société civile se sont retrouvés à Lille pour affirmer leur "fierté européenne" et dégager des perspectives d'avenir pour l'Europe.

 

Une grande manifestation

Ces premiers "Etats généraux" organisés à l'occasion du cinquantenaire du traité de Rome par Europanova, le think tank Notre Europe et le Mouvement européen, ont rassemblé autour de tables rondes une quarantaine d'associations, syndicats et organisations patronales et des personnalités telles que Jacques Delors, Mario Monti, Alvaro Gil Robles, Elizabeth Guigou, etc. 

En marge des débats, les 2000 visiteurs ont pu rencontrer les personnalités et leur exposer leurs points de vue. Des séances de dédicace étaient organisées avec des auteurs tels qu'Elie Barnavi, Jacques Barrot ou Sylvie Goulard. De nombreuses associations locales, nationales et européennes de présentaient leurs projets dans un "village associatif".

L'effervescence du Grand palais de Lille donnait à cette manifestation des allures de grande kermesse européenne. Deux ans après le rejet de la Constitution, les militants de la cause européenne semblent de nouveau prêts à tenir leur rôle dans le débat sur l'avenir de l'Union.

Des propositions concrètes

Seize ateliers thématiques étaient ouverts au public pour débattre et proposer de nouvelles idées. Au programme, des discussions sur l'égalité, la démocratie, les libertés et les responsabilités dans l'Union, des ateliers sur l'économie, le relance institutionnelle ou encore l'environnement.

Les conclusions de ces rencontres nourriront le rapport qui sera remis par les organisateurs aux chefs d’Etat et de gouvernement lors du Conseil Européen de juin. Les participants ont exprimé la volonté de poursuivre la démocratisation de l'Union, de continuer à renforcer le rôle du Parlement européen et de contribuer à la diversité culturelle. Les intervenants ont convenu que l'Europe était un formidable accélérateur de droits et que la Charte des droits fondamentaux devait survivre à l'échec constitutionnel. Le marché commun, la liberté d'entreprendre, la stratégie de Lisbonne, la cohésion sociale ont également été évoqués comme des thèmes majeurs.

Tomaso Padoa Schioppa,  ministre italien de l'Economie, a conclu cette journée en réaffirmant la nécessité d'avoir une capacité de décision et des moyens d'actions pour relancer le projet européen. "C'est dans l'ambiguïté, a-t-il déclaré, que l'Europe a jusqu'à présent avancé. Il lui faut désormais jeter le masque".

 

En savoir plus

Site des Etats généraux de l'Europe : www.fierteeuropeenne.eu
Programme des Etats généraux de l'Europe (pdf)

Voir aussi

Reportage (vidéo) : La "fierté européenne" au service de la relance de l’Europe citoyenne (Les euros du village)