Derniers articles publiés

La semaine des cultures étrangères débute le 25 septembre à Paris

Actualité 22.09.2015

La Semaine des cultures étrangères sera lancée ce 25 septembre dans 33 centres et instituts culturels de la capitale. Jusqu'au 4 octobre, le public pourra découvrir la création et les tendances artistiques du monde entier, parmi lesquels 19 membres de l'Union européenne. A l'approche de la conférence Paris Climat (COP21), l'édition 2015 souhaite aussi mettre l'accent sur les problématiques environnementales.

Semaine des cultures étrangères 2015

Organisateur de la semaine des cultures étrangères, le Forum des Instituts Culturels Étrangers à Paris (FICEP) est une association qui réunit 53 centres et instituts culturels étrangers. Il a pour objectif de mettre en valeur le rôle de ces établissements dans la promotion de la diversité culturelle, et organise quatre grandes manifestations chaque année : la Semaine des cultures étrangères, le festival Jazzycolors, la Semaine des cinémas étrangers et la Nuit de la littérature.

Chaque année depuis 2002, la semaine des cultures étrangères est l'occasion pour le public d'aller à la rencontre d'autres mondes, à travers un ensemble de manifestations organisées par les instituts et centres culturels de Paris. Expositions, conférences, projections, concerts, cours de langues et ateliers pour enfants… avec plus de 60 événements, les occasions de s'évader ne manquent pas.

Côté Union européenne, 19 pays seront représentés. Outre un large panel d'expositions, petits et grands pourront participer à des ateliers de lectures et de recyclage, s'exercer aux jeux de société polonais ou bien encore récolter des pommes de terre suédoises… sans oublier le traditionnel passeport de langues, qui permet de s'initier gratuitement à une vingtaine de langues étrangères, et la soirée "speak dating" invitant les participants à dialoguer face à face.

Cette année, la semaine s'articule plus particulièrement autour de la thématique environnementale. A deux mois de la Cop21, l'objectif est bien sûr d'interpeller le public sur la protection de l’environnement et la lutte contre le dérèglement climatique. Mais l'événement se veut plus largement le reflet de réflexions et propositions artistiques englobant les environnements sociaux, humains, esthétiques, culturels.

Le Goethe Institut propose ainsi une exposition sur l'importance du jardin dans nos vies de citadins, tandis que l'institut culturel italien présente des projets d'étudiants sur l'architecture durable en méditerranée. Et le centre culturel irlandais s'interroge, à travers vidéos, installations, photographies, œuvres sur papier et toile : et si, en mesurant le progrès par l’industrialisation, l’expansion et l’accumulation, on s’était trompé ?