Derniers articles publiés

La proximité syndicale et le vote au référendum

Actualité 02.05.2006

60% des salariés et des chômeurs ont voté contre le projet de Constitution. Cette étude propose d’analyser les résultats du vote au regard de la proximité syndicale des répondants et de leur statut économique (salarié/chômeur ; employé du secteur privé/public ; CDI/CDD/intérim).

65% des salariés et des chômeurs proches d’un syndicat se sont opposés au traité constitutionnel, contre 53% des individus qui ne sont proches d’aucun syndicat. Tout comme lors du référendum de 1992 sur le Traité de Maastricht, les électeurs s’estimant proches de la CGT (74%) et FO (69%) se sont majoritairement prononcés contre l’adoption du traité constitutionnel. Les personnes se déclarant proches de SUD ont également massivement voté contre (73%), de même que les votants proches de la Confédération paysanne (75%). A noter que les sympathisants de la FNSEA ou CNJA paraissent avoir voté en faveur à la Constitution, alors qu’ils s’étaient largement opposés au Traité de Maastricht. En revanche, l’opinion était plus partagée parmi les sympathisants de la CFDT (52%) et autres syndicats (58%).

L’étude révèle cependant que le vote est avant tout déterminé par le niveau de précarité économique des répondants : l’opposition au projet constitutionnel était bien plus massive parmi les chômeurs (76%), qu’ils soient proches (77%) ou non (76%) d’un syndicat, que parmi l’ensemble des salariés (58%). De même, les salariés intérimaires (66%) ou en CDD (67%) ont voté contre le projet constitutionnel à une plus forte majorité que les salariés en CDI (57%).

La proximité syndicale semble particulièrement corrélée avec le vote des individus ayant un emploi, dans le secteur public comme dans le privé, notamment des salariés en CDI et des intérimaires :

  • 63% des salariés en CDI proches d’un syndicat ont voté contre le texte, contre 48% des non sympathisants (-15 points);
  • 72% des salariés intérimaires proches d’un syndicat étaient partisans du non, contre 58% des non sympathisants (-14 points) ;
  • 69% des salariés en CDD proches d’un syndicat ont voté contre le projet constitutionnel, contre 65% des non sympathisants (-4 points).

La proximité syndicale et le vote au référendum (pdf)

Enquête réalisée par CSA / LIAISONS SOCIALES le 29 mai 2005 auprès d'un échantillon national représentatif de 5216 Français inscrits sur les listes électorales. Entretiens réalisés en face-à-face à la sortie des bureaux de vote.