Derniers articles publiés

La Grèce dans le collimateur de Standard and Poor's, l'UE lutte contre les paradis fiscaux et durcit sa politique européenne en matière de concurrence

Revue de presse 06.12.2012

La Grèce en défaut partiel selon Standard and Poor's

Hier, l'agence Standard and Poor's a placé la Grèce en situation de "défaillance partielle", à un cran seulement du défaut de paiement. Concrètement, l'agence a abaissé à "SD" (selective default) la note d'endettement à long terme du pays, qui était jusque-là de "CCC", déjà synonyme d'un vrai risque de non-remboursement, précise Le Monde/AFP.

L'accord arraché le 27 novembre dernier par Athènes auprès de ses bailleurs de fonds publics n'aura pas suffi à rassurer l'agence de notation, analyse La Tribune. L'opération, dont les premiers résultats devraient être connus le 13 décembre, consiste pour la Grèce à racheter une partie de sa dette à prix cassés auprès d'investisseurs privés, afin de ramener son endettement à 124% de son produit intérieur brut en 2020 contre près de 170% prévus cette année. "Cette proposition est lancée sous la contrainte" et "implique que les investisseurs recevront moins d'argent que ce qui leur était promis", juge Standard and Poor's, concluant que cette opération constitue, "selon ses critères", un défaut de paiement partiel [Le Nouvel Observateur/AFP]. "Dans son communiqué, l'agence assure toutefois qu'elle pourrait bien rehausser la note de la Grèce une fois ce programme achevé" poursuit l'hebdomadaire.

La lutte contre les paradis fiscaux s'intensifie

"La Commission européenne a fait des recommandations hier pour lutter contre les paradis fiscaux et l'évasion fiscale, deux pratiques qui représentent un manque à gagner d'environ 1.000 milliards d'euros par an pour le Vieux continent", annonce Le Nouvel Observateur/AFP. "Les Etats membres doivent durcir leurs mesures pour lutter contre l'évasion fiscale, mais les solutions unilatérales ne suffisent pas", estime le commissaire européen chargé de la Fiscalité, Algirdas Semeta, cité dans un communiqué. Bruxelles a adopté deux recommandations pour encourager les Etats à faire plus en la matière. Les 27 sont invités, d'une part, à lister les paradis fiscaux et à les inscrire sur une liste noire et d'autre part, à renforcer les accords de double imposition entre pays [Le Nouvel Observateur/AFP]. Concernant les paradis fiscaux, la presse française revient sur le cas suisse : "La Suisse, paradis fiscal en voie d'extinction ?" titre Le Monde. L'accord "Rubik" initié en 2009 "mais qui n'en est qu'à ses balbutiements en terme d'adoption, devrait marquer un tournant dans la politique fiscale de la Confédération helvétique à l'égard de ses voisins européens", note Le Monde. Cependant, Bercy refuse de signer cet accord sous sa forme actuelle, et préfère opter pour l'échange d'informations, ce que conteste pour l'instant Berne. Vendredi, François Hollande recevra à ce titre la présidente de la Confédération helvétique et la ministre des Finances, Eveline Widmer-Schlumpf, pour évoquer les questions financières et fiscales litigieuses, dont la régularisation des avoirs non déclarés.

La Commission modifie les règles sur les aides d'Etat et punit les cartels abusifs

Dès juin 2012, la Commission européenne a lancé une réforme des aides d’Etat. Dans ses nouvelles propositions, rendues publiques hier, Bruxelles suggère tout d’abord de "clarifier les exigences applicables au dépôt d’une plainte" et de "systématiser la coopération entre la Commission et les juges nationaux", rapporte Euractiv. La Commission souhaite enfin pouvoir enquêter dans plusieurs pays d’Europe à la fois, précise Euractiv. La presse allemande revient sur les cartels en Europe dans un article du Der Tagesspiegel. "Dès 2007, une équipe de neuf économistes issus de trois instituts de recherche européens évaluait les pertes imputables aux ententes européennes à plus de 260 milliards d’euros par an, dans une étude commandée par la Commission européenne. Soit 2,3% du PIB annuel de l’Union ou le double du budget annuel de la Commission européenne", note le quotidien allemand. Cette dernière a désormais décidé de réagir de manière plus dynamique. Elle a infligé hier une amende record de 1,47 milliard d'euros à sept entreprises qui s'étaient entendues sur les prix des tubes cathodiques pour téléviseurs et pour écrans d'ordinateurs, pendant près de 10 ans note Le Figaro. Il s'agit de la plus grosse amende cumulée infligée à ce jour par la Commission pour une affaire de cartel.

 

Les autres titres de la presse en ligne 

Concurrence

Tubes cathodiques/cartel : amende record de 1,5 Md€ [Le Figaro/Reuters] 

Energie, environnement

Climat: nos poches sont vides, disent l'UE et Washington aux pays du Sud [Le Nouvel Observateur/AFP]

 

Etats membres

S&P craint un défaut de paiement de la Grèce [Libération/AFP]

 

Euro, économie

Course contre la montre pour l’union bancaire [Presseurop]

 

Fiscalité

La Suisse, paradis fiscal en voie d'extinction ? [Le Monde]

Libertés, sécurité, justice

La Grèce de plus en plus perçue comme corrompue... bonne nouvelle [La Tribune]

 

Marché unique, entreprises

UE : start-up, "que voulez-vous pour rester en Europe ?" [Le Point]

 

Régions

"La décentralisation des fonds européens est intouchable" [Euractiv] 

 

Relations extérieures

Colonies : l'Union européenne convoque l'ambassadeur d'Israël [Le Point/AFP]

 

A lire sur

 

Décembre 2012 : Le débat autour de la supervision bancaire

L'Europe et vous : renforcement d'une chaîne d'approvisionnement alimentaire, présentation d'un paquet emploi jeunes et combat contre les abus sexuels des enfants internautes

Ailleurs en Europe


Presse anglophone
Eurozone recession to continue into 2013, survey suggests [BBC News]

 
Presse germanophone
Ministerpräsident Samaras hält Schuldenschnitt für unnötig [Süddeutsche Zeitung]


Presse espagnole
 Obama baraja a la editora de Vogue para embajadora en Europa [La Vanguardia]


Presse italienne
Da margine protetto a cerniera con l'Europa [Il Sole 24 Ore]

Presse francophone
 L'Europe appelle les Etats membres à financer stages et formation pour les jeunes[7/7]