Derniers articles publiés

La gestion des déchets dans les Etats membres

Carte et comparatif 08.08.2012

La Commission européenne a publié le 7 août 2012 un rapport décrivant la manière dont les pays européens gèrent leurs déchets municipaux. Evalués au regard de 18 critères (recyclage, coût de l'élimination des déchets, etc.), les 27 Etats membres ont été classés grâce à un système de points, qui révèle des disparités très importantes dans l'UE.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

(c) Anders VindeggAlors que l'Autriche, les Pays-Bas, le Danemark ou encore l'Allemagne ont remporté plus de 35 points (sur 42 possibles), la Lituanie, Malte, la Bulgarie et la Grèce figurent en bas de classement avec moins de 10 points. La France, qui se classe dixième, est le seul pays à ne pas avoir remporté un drapeau rouge dans l'un des 18 critères considérés.

 

L'Europe n'est pas encore verte

Le classement des Etats membres selon leur système de gestion des déchets

39 points : Autriche, Pays Bas
37 points : Danemark
36 points : Allemagne
35 points : Suède
34 points : Belgique
33 points : Luxembourg
32 points : Royaume Uni
31 points : Finlande, France

25 points : Slovénie
21 points : Espagne, Portugal

19 points : Hongrie, Irlande
18 points : R. Tchèque, Pologne
17 points : Estonie, Slovaquie
15 points : Italie
14 points : Lettonie
11 points : Chypre, Roumanie

9 points : Lituanie, Malte
8 points : Bulgarie
3 points : Grèce

En novembre 2008, l'Union européenne se dotait d'une directive qui encadrait pour la première fois la gestion des déchets municipaux. Cette directive introduisait une "hiérarchie des déchets", c'est-à-dire un ordre de priorité dans la gestion des déchets. La hiérarchie est la suivante :

   1. Prévention ;
   2. Préparation en vue de réemploi ;
   3. Recyclage ;
   4. Autre valorisation, notamment valorisation énergétique ;
   5. Élimination (incinération sans production d'énergie ou mise en décharge).

Quatre ans plus tard la gestion des déchets est encore mauvaise dans plusieurs Etats membres. Le nouveau rapport de la Commission révèle des disparités saisissantes dans l'UE.

La Commission européenne a réalisé un classement des 27, en considérant 18 critères relatifs à la gestion des déchets. Parmi ces critères, il y a la quantité de déchets municipaux recyclés, valorisés ou éliminés, le tarif habituel pour le dépôt de déchets dans une recharge, le taux de mise en décharge des déchets municipaux biodégradables ou encore le nombre de procédures d'infractions à la directive européenne sur la gestion des déchets.

"Le tableau qui se dégage de cette étude confirme mes craintes", a déclaré M. Janez Potočnik, commissaire européen chargé de l'environnement. "De nombreux Etats continuent de mettre en décharge d'énormes quantités de déchets municipaux", a dit le commissaire. En effet, dans 17 pays un déchet sur deux est encore envoyé en décharge, et seuls 5 Etats membres recyclent ou "valorisent" au moins 95% de leurs déchets. Cette gestion ne nuit pas seulement à la santé des Européens et à l'environnement mais aussi à l'économie de l'Union. Selon M. Potočnik, "de précieuses ressources sont ensevelies, des avantages économiques potentiels sont perdus, des emplois ne sont pas créés dans le secteur de la gestion des déchets".

En 2010, en outre, la Commission a enregistré 45 infractions à la législation européenne en matière. L'Italie en a commis treize, la Grèce sept et l'Irlande six.